Mauritanie : large victoire du parti au pouvoir lors d'un triple scrutin, selon les résultats officiels

Le parti au pouvoir en Mauritanie a remporté une large victoire aux élections législatives, régionales et municipales du 13 mai, selon des résultats officiels provisoires rendus publics dimanche par la commission électorale à Nouakchott.

Image
Mohamed Ould Ghazouani

Photo d'archive. Le président mauritanien Mohamed Ould Ghazouani fait un discours lors Forum Dialogues Med 2022 à Rome, 2 décembre 2022.

AP Photo/Andrew Medichini
Partager1 minute de lecture

Ces élections visaient à élire 176 députés, 13 conseils régionaux et 238 conseils municipaux, à un an de l'élection présidentielle. 

Le parti El Insaf, du président Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani au pouvoir depuis 2019, a remporté 80 sièges de députés, selon les résultats lus par le président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), Dah Abdel Jelil.

Une dizaine de formations membres de la mouvance présidentielle en ont obtenus 36, et l'opposition 24 dont neuf pour sa principale formation, le mouvement islamiste Tewassoul.

Un deuxième tour est prévu le 27 mai pour pourvoir 36 postes de députés de la nouvelle Assemblée nationale alors que l'actuelle est largement contrôlée par le parti présidentiel.

Le parti au pouvoir remporte également les 13 conseils régionaux en jeu et gagne dans 165 communes sur 238. Le reste des communes se partage entre des partis de la majorité présidentielle et l'opposition.

La participation s'est établie à 71,8% pour ces élections auxquelles ont participé 25 formations politiques. L'opposition a dénoncé des "fraudes énormes" lors des scrutins.

Quelque 1,8 million d'électeurs étaient attendus à ces élections, les premières depuis que le président Ghazouani a pris en 2019 la tête de ce vaste pays d'Afrique de l'Ouest reconnu comme l'un des rares pôles de stabilité au Sahel, région troublée par les attaques jihadistes.