Afrique

Mémoire, jeunesse, start-up, Sahel : Paris et Alger veulent en faire plus ensemble

Le président français Emmanuel Macron avec son homologue Abdelmadjid Tebboune lors d'un point presse à Alger le 25 août.
Le président français Emmanuel Macron avec son homologue Abdelmadjid Tebboune lors d'un point presse à Alger le 25 août.
AP

L'Algérie et la France ont scellé samedi un "partenariat renouvelé" et signé une série d'accords de coopération à l'occasion de la visite du président Emmanuel Macron à Alger. Que contiennent ces accords ?
 

Voici les principales décisions prises aux niveaux politique, stratégique, économique, scientifique et en faveur des jeunes, selon la déclaration commune signée par les deux présidents ainsi que les quatre accords signés.
 

Dialogue politique renforcé

Un Haut Conseil de coopération va être créé au niveau des chefs d’Etat. Il donnera les "grandes orientations sur les principaux axes de coopération" et se tiendra tous les deux ans, alternativement à Paris et à Alger.

Coopération stratégique

Les présidents Macron et Abdelmadjid Tebboune ont affiché leur volonté de renforcer leur coopération stratégique face à l'instabilité au Sahel et en Libye.

Ils réuniront "chaque fois que nécessaire" leurs chefs d'état-major et du renseignement, comme ils l'ont fait vendredi, une première depuis l'indépendance de l'Algérie en 1962.

Histoire et mémoire

Une commission conjointe d'historiens français et algériens va "travailler sur l'ensemble des archives de la période coloniale et de la guerre d'indépendance", en France commme en Algérie.

Lire : visite en Algérie, Emmanuel Macron annonce la création d'une commission mixte d'historiens.

Leur travail a "vocation à aborder toutes les questions, y compris celles concernant l'ouverture et la restitution des archives, des biens et des restes mortuaires des résistants algériens, ainsi que celles des essais nucléaires et des disparus, dans le respect de toutes les mémoires".

Lire : Visites des présidents français à Alger, de Giscard à Macron ni "repentance", ni "excuses"

Espaces de création.

Les deux parties conviennent de créer, en France et en Algérie, des lieux qui seront un espace muséal et de création, de dialogue et d'échange entre jeunesses française et algérienne. Ces lieux accueilleront des chercheurs, des artistes, et des jeunes de la France et de l'Algérie qui mèneront des projets en commun, notamment dans la création cinématographique.

Cimetières français.

"Le travail sera renforcé sur l'entretien des cimetières européens et la valorisation de leur patrimoine funéraire exceptionnel".
 
Emmanuel Macron devant le monument aux morts pour la France du cimetière européen de Saint-Eugène à Alger le 26 août 2022.
Emmanuel Macron devant le monument aux morts pour la France du cimetière européen de Saint-Eugène à Alger le 26 août 2022.
AP.

Coopération énergétique.


Les deux pays vont "coopérer sur la transition énergétique", notamment dans les domaines du gaz et de l'hydrogène.
Ils sont convenus de lancer un programme de recherche et d'innovation technologique sur la récupération et le traitement du gaz de torchage.

"Pacte pour la jeunesse"

Un incubateur de start-ups va être créé en Algérie, avec l'appui de "structures publiques et privées". La formation sera renforcée à travers des coopérations universitaires, en priorité l'économie numérique, la transition énergétique, les industries culturelles et la santé.
 

Une École 42, initiée par l'homme d'affaires français Xavier Niel et formant des jeunes non diplômés au codage informatique, devrait notamment être créée.

Recherche scientifique et archéologique.

Les Instituts Pasteur de France et d'Algérie vont accroître leurs échanges de chercheurs via un laboratoire de recherche commun.

Les deux pays sont aussi convenus de renforcer leur coopération sur les fouilles archéologiques, notamment à Tipaza (nord) et de renforcer la formation des archéologues.
 
Face à la mer les ruines de la cité punique et romaine de Tipaza constituent un patrimoine archéologique unique en Algérie. Elles ont inspiré le roman d'Albert Camus, <em>Noces à Tipaza.</em>
Face à la mer les ruines de la cité punique et romaine de Tipaza constituent un patrimoine archéologique unique en Algérie. Elles ont inspiré le roman d'Albert Camus, Noces à Tipaza.
DR