Mozambique : 14 000 personnes évacuées après des inondations

Quatre personnes sont mortes à Maputo et 14.000 ont été évacuées au total au Mozambique en raison d'inondations dues à de fortes pluies dans le sud du pays, a annoncé samedi 11 février l'organisme local chargé de la gestion des crises.
Image
Des personnes sont secourues des inondations par les équipes de secours à Boane, dans le district de la capitale mozambicaine Maputo
Des personnes sont secourues des inondations par les équipes de secours à Boane, dans le district de la capitale mozambicaine Maputo. Des orages et de fortes pluies ont touché la province de Maputo, provoquant de fortes inondations dans la région.
© capture d'écran AFP TV
Partager2 minutes de lecture
Quelque 30.000 personnes ont été touchées par ces inondations, a ajouté l'Institut national pour la gestion des catastrophes (INGD, acronyme lusophone).

"Il nous reste encore beaucoup de gens à sauver, nous utilisons de petits bateaux", a déclaré la directrice de l'INGD, Luisa Meque, lors d'une conférence de presse. "A notre avis, si nous disposions d'hélicoptères, nous serions davantage aptes à répondre à l'urgence, mais nous n'en avons pas", a-t-elle regretté.

La région la plus touchée est celle de Boane, à une trentaine de kilomètres de la capitale, Maputo. Quelque 4.000 habitations y ont été inondées, deux ponts se sont écroulés et plusieurs routes ont été complètement submergées.

Les inondations pourraient empirer dans les prochains jours. "Les prévisions montrent que cette pluie va continuer à tomber jusqu'au 13 février, (et) nous pensons que la situation des bassins fluviaux est critique", a relevé le chef du département des ressources en eau, Agostinho Vilanculos.

Il a aussi dit redouter que la principale autoroute reliant Maputo au reste du pays, dans le nord, ne soit bientôt inondée.

Le Mozambique, situé dans le sud-est de l'Afrique, est souvent sujet aux inondations.