Afrique

Niger : le fils de l'otage Sophie Pétronin à la recherche de sa mère dans le désert

Chargement du lecteur...

Dans le désert nigérien, le fils de Sophie Pétronin, otage française, tente de rentrer en contact avec les ravisseurs de sa mère. Reportage.
 

dans

Le 14 juin dernier : une preuve de vie de Sophie Pétronin apparaît dans une vidéo. L'humanitaire française a été enlevée fin 2016 au Mali. Depuis son fils, Sébastien, ne perd pas espoir. Même s'il sent que son état se dégrade... 
 

Nous sommes vraiment inquiets parce que ce que j'ai ressenti de ma mère, ce qui est surprenant car en général elle est une combattante, je me sentais comme si elle avait été frappée, comme si elle avait eu quelques coups, des coups à son moral bien sûr elle et je pense qu'elle est très fatiguée, comme elle dit.

Sébastien Pétronin


Il est aujourd'hui à Niamey, au Niger. Il cherche à glaner des informations, en ville mais aussi dans le désert, au plus proche de sa mère. Dans la vidéo, elle l'informe que ses ravisseurs acceptent une rencontre avec lui.

"Le fait que les preneurs d'otages aient permis à ma mère de m'envoyer un message direct comme ça, et de parler, c'est déjà assez inhabituel. De plus, le contenu du message est encore plus inhabituel puisqu'elle m'invite à passer du temps avec elle. Il est difficile de comprendre pourquoi ils lui ont donné un tel cadeau parce que c'est un vrai cadeau pour un otage. Quel est le sens dans tout cela?" s'interroge Sébastien Pétronin. 

Dans ce message vidéo récemment diffusé Sophie Pétronin s'exprime ainsi : 
"Oui, j'aimerais te voir. Je sais, ayant partagé leur vie (ses ravisseurs) depuis plus de 17 mois maintenant que s'ils donnent des garanties, s'ils s'assurent que vous pouvez venir en toute sécurité alors vous pouvez les croire." 

Mais Sébastien Pétronin préfère s'assurer de sa complète sécurité auprès de ses contacts avant d'éventuellement se rendre sur place.... si cela est réellement possible. 

"Personne ne sait ce que ces gens veulent en échange de la libération de ma mère, alors bien sûr, je vais dans le but de la libérer mais je sais déjà que je ne partirai pas avec elle", reconnaît Sébastien Pétronin. 

Sophie Pétronin a 75 ans. Elle a besoin de soins. Sa libération devient une urgence.