Afrique

Nigeria : le sirop à la codéine fait des ravages

Chargement du lecteur...
© TV5Monde

C'est une drogue qui fait des ravages au Nigeria : le sirop contre la toux à base de codéine. Des milliers de jeunes en sont devenus accro. Face à l'ampleur du phénomène, l'État a rappelé plus de 2 millions et demi de bouteilles.

dans

Un groupe d'amis se réunit sous un arbre au fond d'une ruelle isolée. À leur pied quelques bouteilles, ces jeunes hommes dont le visage reste caché se droguent avec du sirop contre la toux à base de codéine qu'ils mélangent avec du soda.
 
Une mixture à la mode et une scène presque banale à Maiduguri, la capitale de l'État de Brono au Nord-Est du Nigeria.


Je me drogue parce qu'il y a trois ou quatre ans, j'ai été diplomé de l'université en 2015 et depuis je n'ai pas d'emploi. Parfois, je prends de la drogue pour me calmer parce que j'ai été traumatisé. Aujourd'hui, je n'ai pas assez confiance en moi pour rentrer dans ma ville natale.

Témoignage d'un jeune nigérian

Bien être, euphorie : comme lui, des milliers de jeunes nigérians sont devenus dépendants à ce puissant opioïde qu'est la codéine. Certains sont traités à l'hôpital psychiatrique de l'État de Borno. 

Pour le professeur Wakawa, la disponibilité et la facilité d'accès à ces sirops, présents sur tous les étales des pharmacies, est pour beaucoup dans l'explosion de la consommation de codéine. Selon le gouvernement, chaque jour, plusieurs millions de bouteilles seraient bues, souvent achetées au marché noir.