Afrique

Ouganda : elle crée une application pour sauver des vies

Chargement du lecteur...
© TV5Monde

En Ouganda, les nouvelles technologies servent aussi à lutter contre le virus du SIDA.  L'application "Ask without shame" -Demande sans honte-, permet à ses utilisateurs de poser toutes les questions, de façon anonyme, sur la maladie et la sexualité. 

dans
Sexualité, maladies, grossesses non désirées...aucune interrogation n'est tabou sur "Ask whithout shame"- ndrl : Demande sans honte-, une application mobile plébiscitée par les jeunes en Ouganda. Il s'agit du pays où le dispositif a vu le jour.

"Nous, les jeunes nous avons peur d'aller dans les centres d'information par crainte. 
Par exemple, comment vais-je dire que j'ai une infection urinaire, ou que j'ai eu des relations sexuelles non protégées. Vous avez cette application. Cela nous aide à éviter d'avoir des pratiques à risques, de fausses croyances"
explique Promise Arthur, utilisatrice de l'application.

1,5 million d'Ougandais touchés par le sida

Ces croyances ont conduit Ruth Nabemezi, a crée cette application. Elle n'avait que 16 ans lorsque sa soeur ainée, atteinte du sida et déjà gravement affaiblie a été traitée pour la purifier de soit disant démons. Faute de soin, sa soeur décedera peu de temps après .

Depuis, la jeune ougandaise veut aider un maximum de monde a avoir accès à l'information autour de la sexualité. 1,5 million d'Ougandais sont atteints par le virus du Sida selon l'ONU. L'application "Demande sans honte" est gratuite et géré par des professionnels de santé.

"Nous sommes une petite équipe de huit personnes, huit infirmières qui répondent chaque jour à toutes les questions. Nous avons 80 000 utilisateurs pour toute la plate-forme, Certains utilisateurs sont américains, d'autres indiens. Beaucoup d'interrogation nous proviennent aussi de l'Ouganda, essentiellement des universités, c'est donc un problème mondial, pas seulement un problème ougandais." précise Ruth Nabemezi.

L'application "Demande sans honte" est anonyme. L'équipe ougandaise s'est fixée pour objectif d'informer plus d'un million de jeunes en Afrique de l'est .