Afrique

Présidentielle au Cameroun : Maurice Kamto, vainqueur autoproclamé, "hors la loi" selon le gouvernement

Chargement du lecteur...
©P. Achard, V. Lopez / TV5MONDE

L'un des principaux candidats à la présidentielle de dimanche au Cameroun, Maurice Kamto, a revendiqué lundi 8 octobre, la victoire face à Paul Biya, président sortant et grand favori du scrutin. Il se serait mis "hors-la-loi", selon le gouvernement.

dans

C'est un bras de fer politiquequi s'est engagé 24 heures à peine après la fermeture des bureaux de vote. C'est Maurice Kamto, candidat du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (RMC) qui l'amorce. 

L'un des principaux opposants du président sortant Paul Biya s'est déclaré lundi 8 octobre vainqueur de la présidentielle au Cameroun : 


J'ai reçu du peuple camerounais un mandat clair que j'entends défendre jusqu'au bout. J'invite le Président de la République sortant à organiser la condition d'une transmission pacifique du pouvoir.
Maurice Kamto - Candidat du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun

Maurice Kamto a tenu courte conférence de presse, moins de 10 minutes, durant laquelle le candidat a également dénoncé une fraude massive organisée par le parti au pouvoir. Sur ce point-là, Maurice Kamto n'en dira pas plus. 

Du côté du pouvoir, sans surprise, le candidat Kamto est immédiatement recadré : 
 

La loi est claire  : l'article 137 donne des prérogatives au Conseil constitutionnel de proclamer les résultats d'une élection présidentielle et tous les candidats doivent attendre sereinement ce que prévoit la loi. Paul Atanga - NIJ/ Ministre de l'Administration Territoriale

Maurice Kamto s'est, selon le gouvernement, mis "hors la loi". 

Seule certitude pour l'heure :  l'avenir politique du pays demeure en suspens jusqu'à ce que le Conseil constitutionnel, seul compétent pour proclamer les résultats officiels, se prononce. L'attente pourrait durer jusqu'à deux semaines.