Présidentielle au Sénégal : plus de 90 candidatures réceptionnées

Le Conseil constitutionnel sénégalais a réceptionné 93 dossiers de candidature à la présidentielle de février 2024 avant la date limite de dépôt qui a expiré mardi 26 décembre à minuit, selon le quotidien public Le Soleil.

Image
n homme passe devant des boîtes contenant les listes de présence à la Commission nationale de recensement des votes à Dakar

Photo d’archives. Un homme passe devant des boîtes contenant les listes de présence à la Commission nationale de recensement des votes à Dakar, le 4 août 2022. AP/ Leo Correa.

Partager1 minute de lecture

Le Conseil constitutionnel "a enregistré 70 dossiers, et 23 sont en attente d'enregistrement ; les mandataires concernés étant dans l'enceinte du siège des Sept sages avant l'heure limite", souligne le journal pro-gouvernemental.

"Sauf désistement, l'élection présidentielle pourrait enregistrer 93 candidats", poursuit-il.

Le Conseil constitutionnel doit annoncer la liste des candidats retenus à la présidentielle au plus tard le 20 janvier.

(Re)lire : Sénégal : qui sont les candidats à l’élection présidentielle du 25 février 2024 ?

Ousmane Sonko a déposé sa candidature

Parmi les candidatures figurent celles des principaux favoris du scrutin du 25 février 2024 : Amadou Ba, membre de la coalition au pouvoir et actuel Premier ministre du Sénégal, l'opposant emprisonné Ousmane Sonko, l'ancien maire de Dakar Khalifa Sall, Karim Wade (fils de l'ex-président Abdoulaye Wade) et Idrissa Seck, arrivé deuxième à la présidentielle de 2019.

Président depuis 2012, Macky Sall a annoncé en juillet qu'il ne briguerait pas un nouveau mandat. Il a désigné Amadou Ba pour représenter la majorité.

L'administration sénégalaise a refusé de délivrer les documents nécessaires pour une candidature au mandataire de Ousmane Sonko, personnage central d'un bras de fer de plus de deux ans avec l’État. 

Ousmane Sonko, 49 ans, a toutefois déposé sa candidature au Conseil constitutionnel, a affirmé son équipe de campagne. Sa coalition a annoncé mercredi 27 décembre qu'elle allait procéder à son investiture samedi à Dakar.

L'opposant, emprisonné depuis fin juillet sous différents chefs d'inculpation, dénonce cette affaire et d'autres dans lesquelles il a été mis en cause comme des complots visant à l'écarter de la présidentielle.

(Re)voir : Sénégal : Ousmane Sonko réintégré sur les listes électorales

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...

Mi-décembre, un juge a relancé sa candidature en ordonnant sa réinscription sur les listes électorales, confirmant une décision rendue en octobre par le tribunal de Ziguinchor (Sud) qui avait été cassée par la Cour suprême.

La précampagne et la campagne débuteront respectivement les 5 janvier et 4 février 2024, a indiqué dans un communiqué le Conseil national de régulation de l'audiovisuel (CNRA).