Présidentielle au Zimbabwe : qui est Nelson Chamisa ?

Your browser doesn't support HTML5 video.

© TV5Monde

Au Zimbabwe, aucun résultat n'a été annoncé pour les élections présidentielles. Le leader de l'opposition, Nelson Chamisa, revendique pourtant sur Twitter sa victoire. Il est le principal adversaire du président sortant Emmerson Mnangagwa. Comment cet homme de quarante ans s'est-il hissé aux portes du pouvoir ?

dans

Jusqu'à la dernière minute, il aura fait campagne. Son seul slogan : le nouveau Zimbabwe, c'est lui ! L'homme a tout juste 40 ans, l'âge limite pour se présenter à la fonction suprême dans son pays. À quelques mois près, il a failli ne pas être de la fête!

Sa jeunesse, Nelson Chamisa en a fait son arme principale. Et sa voix porte dans un pays ou plus de la moitié de la population a moins de 25 ans. 

Neslon Chamisa veut donc faire tomber le vieux monde, la Zanu-PF, le parti au pouvoir depuis près de 40 ans et son représentant, le Président sortant, Emmerson Mnangagwa.

Sous ses airs juvéniles, Neslon Chamisa n'est pas novice en politique : leader syndical lorsqu'il était étudiant, il adhère, dès sa création en 1999, au MDC, le parti de Morgan Tsvangirai. Dans l'ombre de l'opposant historique au dictateur Mugabe, il grimpe les échelons, dirige les jeunesses du MDC dès 2000 puis devient le porte-parole du parti : le jeune avocat marque alors les esprits avec ses discours passisonnés et plein d'humour.

Son engagement dans l'opposition, il le paie au prix fort lorsqu'en mars 2007, il est tabassé et laissé pour mort alors qu'il s'apprête à décoller depuis l'aéroport d'Harare

Début 2009, Nelson Chamisa tient sa revanche : il devient ministre de l'information et de la communication, dans le gouvernement d'union dirigé par Morgan Tsvangirai. À la mort de son mentor, en février dernier, il hérite du MDC mais échoue à présenter un front uni de l'opposition aux élections générales de ce lundi 30 juillet.

Il revendique aujourd'hui la victoire dès le premier tour de la présidentielle et dit rêver à un futur à la Trudeau au Canada, ou à la Macron en France.