Afrique

Présidentielle en RDC : Kinshasa prie pour des élections sereines

Chargement du lecteur...
Reportage TV5MONDE - D. Tchimbakala / J. Lumbala / B. Basom-Boli / B. Martineau

Il y a près d'un an, la communauté catholique de la paroisse Saint Alphonse de Matete a été endeuillée. Deux fidèles de cette Eglise ont été tués dans la répression des marches des laïcs catholiques. En ce 23 décembre qui devait être un dimanche d'élections, les envoyés spéciaux de TV5Monde à Kinshasa y ont suivi la messe.

C’est une paroisse dans laquelle la ferveur est grande : l'Eglise Saint Alphonse, dans la commune de Matete. Les fidèles étaient nombreux pour la messe du quatrième dimanche de l’Avent, la période qui précède Noël. Il y a un an, 2 fidèles de cette paroisse sont morts dans la répression de la marche des laïcs catholiques. Alors en ce dimanche qui aurait dû être un jour d’élection, la situation politique était dans tous les esprits."Comme tous les dimanche je prie et particulièrement ce dimanche j'ai prié pour qu'il y ait des élections crédibles, véritables, et pour que la paix soit toujours dans notre pays." témoigne une fidèle. 

Dans son homélie centrée sur la Salutation d’Elisabeth à la Vierge Marie, le curé de la paroisse, Hugues Ndongisila, ne s’est pas contenté d’interpeller Dieu. Il s’est aussi inspiré de cette rencontre pour lancer un message aux hommes politiques : "Cette rencontre tourne autour du même projet, celui  du Salut, c'est dans ce sens que j'ai orienté mon homélie. Et si nous nous rencontrons, comme politiciens, comme hommes de Dieu, et que nous arrivons à avoir un même idéal, un même projet, nous arriverons à batir une nation solide, une nation forte et à batir également des familles solides, assises sur de belles bases." témoigne-t-il.

Une nation capable de retrouver la paix, c’est la prière et l’espérance des catholiques... Au moins jusqu’à la fin du processus électoral.