Afrique

Présidentielle en RDC : l'élection aura-t-elle lieu ?

Chargement du lecteur...
©TV5MONDE / J-L. Eyguesier, E. Banceline

L'incendie d'un entrepôt de la Commission électorale, la semaine dernière à Kinshasa, risque de compliquer voire de compromettre l'organisation des élections présidentielle, législatives et provinciales du 23 décembre. 

Une semaine décisive commence. Les électeurs comptent les jours. Et les préparatifs ne sont pas terminés.

► Lire aussi : En RDC, des élections aussi cruciales qu’incertaines

Les élections générales en République démocratique du Congo auront lieu ce dimanche et déjà des voix sceptiques se font entendre : "Qui croit encore aux élections le 23 décembre ?" demande brutalement un article du quotidien La Libre Belgique, si bien que ce lundi 17 décembre, un porte-parole de la Commission électorale a encore réaffirmé : "Il n'y a aucun retard".

La situation s'est tendue avec l'incendie d'un entrepôt de matériel électoral la semaine dernière. Le porte-parole du gouvernement a accusé promptement les partisans du candidat d'opposition Martin Fayulu d'avoir commis ce sabotage.

 

Accusation démentie par l'autre camp, comme dimanche soir encore sur notre plateau. Du coté du parti gouvernemental, le FCC, on se retranche derrière les déclarations rassurantes de la CENI, et de son président Corneille Nanga.  

Mais au delà des rumeurs et des prévisions, la question des violences à travers le pays reste bien concrète. Rien que ce dimanche, des affrontements ont éclaté à Tschikapa dans le Kasaï tandis que les autorités rapportent l'attaque d'un nouvel entrepôt de la commission électorale. Attaque repoussée, cette fois, à Béni dans l'est du pays.