Afrique

Présidentielle en RDC : l’opposant Félix Tshisekedi proclamé vainqueur

Chargement du lecteur...
©TV5MONDE / L. de Matos, R. V., F. Mokoko

Si les résultats se confirment, c'est un événement sans précédent qui se déroule en République démocratique du Congo : un candidat de l'opposition, Félix Tshisekedi, a été proclamé jeudi vainqueur de l'élection présidentielle à un tour, trois fois reportée depuis fin 2016. Mais ce résultat (contesté par Martin Fayulu et par Paris)  peut encore faire l'objet d'un recours devant la Cour constitutionnelle.

Le président de la Céni aura été jusqu'au bout du suspens... C'est aux alentours de 3 heures du matin après avoir dévoilé des résultats des élections provinciales que Corneille Nangaa donne enfin le nom du vainqueur du scrutin présidentiel. Un résultat provisoire.

"Est proclamé provisoirement élu président de la République Démocratique du Congo, Monsieur Tshisekedi Tshilombo Félix", a déclaré le président de la Céni. 
 

Il remporte "7 051 013 des suffrages valablement exprimés (soit 38,57%)", a annoncé le président de la Céni, Corneille Nangaa, dans la nuit de mercredi à jeudi, après plusieurs heures d'attente. Le taux de participation était de 47,46%.

Dans le camp de Félix Tshisekedi, c'est l'euphorie. L'UDPS le parti d'opposition fondé par le père Etienne Tshisekedi accède à la magistrature suprême. Mais à quel prix... Aujourd'hui le fils rend hommage à l'éternel clan adversaire du père. Des rumeurs sur un rapprochement avec Joseph Kabila circulaient. 
  "Je sais que pour, beaucoup d'entre nous, c'est difficile à accepter mais je le dis avec sincérité. Je rends hommage au président Kabila. Nous ne devons plus le considérer comme un adversaire mais comme plutôt un partenaire de l'alternance démocratique dans notre pays", a déclaré Félix Tshisekedi Tshilombo Président "provisoirement élu".

Une escroquerie une blague rétorque, Martin Fayulu, le candidat arrivé second avec 34.8% des suffrages. Il dénonce un véritable putsch électoral et appelle les observateurs indépendants à donner leurs propres résultats.

"A tous ceux qui ont pris connaissance de la vérité des urnes, nous vous demandons de révéler au peuple congolais et au monde entier le nom de la personne qui a réellement incarné le choix de notre peuple", Martin Fayulu, candidat de la coalition Lamuka.

Les résultats communiqués par la Céni peuvent encore faire l'objet de recours devant la Cour constitutionnelle qui elle  proclamera les résultats définitifs.