Afrique

Présidentielle en RDC : l'UDPS prône la "réconciliation nationale"

Chargement du lecteur...
©B.Basomboli, J.Lumbala, E.Godard

Après leur victoire proclamée à la présidentielle, ils comptaient bien rafler la mise dans les assemblées nationales et provinciales. Avec moins d'un tiers des résultats proclamés, la nouvelle coalition au pouvoir se prépare à cohabiter avec les représentants de l'ancien régime. Au siège de l'UDPS, les militants veulent garder espoir. Reportage.

dans
C'est en musique que les partisans se sont rassemblés devant le siège de l'UDPS ce dimanche. Une fête ininterrompue depuis que Félix Tshisekedi a été proclamé président, par la Céni. Le parti de Joseph Kabila lui garde la majorité au Parlement, ce qui ne semble pas gêner les partisans de la base.
 
Ce n'est pas la première fois à travers le monde qu'il y a un gouvernement de cohabitation. On en a vu en Afrique du sud, mais nous l'UDPS, la base de l'UDPS, nous serons là pour contrôler tous les gens qui seront nommés dans le gouvernement. 

Lefils Mukoko, militant de l'UDPS
Les dirigeants du parti, eux, sont plus circonspects, étonnés des résultats, mais prêts à aller de l'avant malgré tout. 
 
Je ne considère pas que les Lamucka ou le FCC soient nos ennemis, aujourd'hui nous devons faire une politique de réconciliation nationale qui puisse faire que nous soyons ensemble pour gérer la république et le président ne va pas traîner des pieds, il va tendre la main pour une république ensemble.

Rubens Mikindo, secrétaire général adjoint de l'UDPS
Une cohabitation avec l'ennemi d'hier totalement impossible pour l'ancien compagnon de lutte d'Etienne Tschisekedi, le père de Félix.
 
Nous prenons le pouvoir qui émane du peuple, c'est-à-dire je ne peux pas être content, je ne peux pas m'enorgueillir avec un pouvoir qu'on m'a offert par la volonté du prince quelque part. Nous n'avons jamais accepté cela à l'UDPS. Si nous avions accepté cela, Tshisekedi aurait déjà eu le pouvoir dans ce pays.

Valentin Mubake, ancien compagnon d'Etienne Tshisekedi
L'UDPS a obtenu 31 sièges seulement. Le parti de Félix Tshisekedi introduira-t-il des recours ? Selon le chargé de communication du parti, le bureau politique devrait se prononcer ce lundi.