Afrique

Présidentielle RDC : la campagne est suspendue à Kinshasa

Chargement du lecteur...
©TV5MONDE / I. Taoufiqi, D. Songohonzo, C. Alline, R. Monjanel

Le gouverneur provincial de Kinshasa a décidé de suspendre, ce mercredi 19 décembre, la campagne électorale pour des raisons de sécurité. L'opposant et candidat à la présidentielle Martin Fayulu n'a finalement pas pu rejoindre ses partisans pour un meeting hier dans la capitale. Dans ce contexte, les élections pourraient-elles être reportées ? La commission électorale organise aujourd'hui une conférence de presse à 15h.

Place Sainte Therese, quartier Ndjili. C’est là que Martin Fayulu est né et c’est là qu’il compte tenir meeting ce mercredi 19 décembre. Tout est prêt . Estrade, sono, et déjà des partisans survoltés qui attendent leur candidat 

Mais entre-temps un communiqué officiel du gouverneur de Kinshasa est tombé.
Il est désormais interdit de faire campagne à Kinshasa pour des raisons sécuritaires.
 
Pour l’équipe de Martin de Fayulu c’est la goutte d’eau. "Nous sommes la sous le coup de la loi électorale. Le gouverneur n’ a rien à dire ici, c’est le temps de campagne et n’a pas d’instructions à nous donner", explique Kovo Indila, coordinateur de la campagne de Martin Fayulu dans la circonscription de la Funa.

Martin Fayulu a quitté la province voisine de Bandundnu par la route le matin même 
Sur le chemin, des partisans sont prêts à courrir des kilomètres pour escorter leur candidat.

Martin Fayulu bloqué avant un meeting

Mais Martin Fayulu et sa suite sont bloqués à plus de 7O km de là. Sur la route, des cordons de policiers empêchent tout passage.

Nous prenons des chemins de traverse pour accéder à son convoi. Là, des centaines de partisans sont regroupés. La voiture de Martin n’a pas bougé d’un centimètre depuis un certain temps.

"Je suis bloqué depuis 1h40, nous explique Martin Fayulu, candidat à l'élection présidentielle pour la coalition Lamuka. Voyez Mr Kabila ne sait plus à quel saint se vouer. le plébiscite qu’il y a sur le nom de Fayulu et Lamuka le dépasse nous disons élections le 23, nous avons déjoué toutes les stratégies saugrenues du camp Kabila, et aujourd’hui ils sont dépassés par les événements."

Il tente de garder le sourire…. Ce n’est pas le cas de ses partisans kinois qui auraient souhaité assister au meeting de leur favoris une dernière fois avant le scrutin de dimanche prochain.