Afrique

RD Congo : inquiétude autour de l'incarcération du colonel Tshibangu

Chargement du lecteur...
(C) J. MUNTZER / P. DIDIER / G. GOUET

Il était l'homme le plus recherché par Kinshasa, celui qui menaçait de « chasser » Joseph Kabila du pouvoir dans une vidéo qui a fait le tour du web.Le colonel John Tshibangu est toujours incarcéré en République Démocratique du Congo. Sa famille et ses avocats s'inquiètent de son état de santé.

dans
La dernière image du colonel John Tshibangu, c'est une vidéo datant de janvier 2017, dans laquelle il lance un ultimatum au président Kabila en réponse à la sanglante répression des manifestations de la Saint-Sylvestre. Le colonel Tshibangu sera arreté début février en Tanzanie et extradé en RD Congo quelques jours après.

L'ancien officier des Forces Armées de la République Démocratique du Congo, est depuis embastillé dans les locaux du renseignement militaire à Kinshasa. Gardé au secret, il n'a pu communiquer avec personne, pas même ses avocats. Les seules traces de vie obtenues depuis 3 mois, ce sont les équipes du Comité International de la Croix Rouge et de l'ONU qui les ont fournies il y a quelques jours.

Dans une interview donnée au magazine Jeune Afrique, le général Delphin Kahimbi, le chef du renseignement militaire en charge de la détention, a affirmé que la procédure était inhabituelle mais nécéssaire, car l'homme est qualifié de "cas très serieux".

Pour Charlène Moke Tshibangu, la femme de John Tshibangu, rien ne justifie un tel traitement.
 
Même s'il est dangeureux plus que tous les opposants du Congo, on ne peut pas le coffrer comme ça, c'est un père de famille, il a des droitsCharlène Moke Tshibangu, épouse du colonel John Tshibangu
Exilée en France depuis quelques temps, Charlène Tshibangu peut compter sur le soutien de maître Tricaud, spécialiste des dossiers compliqués sur le continent africain. Il suit de près la situation, et pour lui, le gouvernement de Kinshasa ne joue pas franc-jeu et viol les dispositions constitutionnelles qui permettraient de défendre leur client.
 
On est dans une mascarade, puisqu'on ne démarre pas un procès. Là, on est dans le cadre d'une détention illicite de notre client qui est interrogé hors la présence de ses avocats pour lui arracher des avoeux sur n'importe quoi !Maître Norbert Tricaud, avocat du colonel John Tshibangu
Mais le pouvoir cherche maintenant à atteindre l'opposition avec le cas Tshibangu.
Sans preuve concrète, c'est Moïse Katumbi qui est accusé d'avoir financé les tentatives de déstabilisation du colonel renégat.
 
Même sous la torture John Tshibangu n'avouera jamais ce qui n'est pas vrai, il n'a jamais participé à un complot financé par qui que ce soit comme homme politique. Maître Norbert Tricaud, avocat du colonel John Tshibangu
Pour les avocats de Tshibangu, il s'agit maintenant de protéger leur client d'une justice congolaise qu'ils estiment corrompue, en portant le dossier devant les instances judiciaires internationales.