Afrique

RDC : au cœur de la lutte contre Ebola à Beni dans le Nord-Kivu

Chargement du lecteur...
TV5MONDE | Reportage : A. FOUCHARD

Le virus Ebola sévit en RD Congo. L’épicentre se situe à Béni dans le Nord-Kivu. Plus de 250 personnes y sont mortes à cause de l'épidémie. Des vaccins expérimentaux sont à l’essai et la riposte s’organise, mais la progression du virus est tenace. Reportage à Béni.

dans
Le Dr. Kayembe Kojan s'apprête à rentrer dans cette bulle biosécurisée, pour rejoindre ses collègues, déjà au chevet de cette patiente, victime d'Ebola.
Elle a été admise, hier soir. Son état se dégrade. Il faut du matériel supplémentaire.
 
C'est l'avantage de ce cube de plastique. Des médicaments peuvent être apportés aux soignants, à travers ces ouvertures. Résultat : moins de personnes en contact avec le virus et plus d’efficacité dans les soins.

Une fois décontaminé, le docteur retourne surveiller la malade.

"Tout à l’heure c’était un peu chaud" nous dit-il. Et d'ajouter : "Bon, c’est normal hein, la plupart des patients qui arrivent au début ils sont en choc." 
Le Dr. Kayembe Kojan, le visage serein, indique enfin :
"Il faut calmer la tempête, réanimer pour que toute la suite soit possible."


Un petit miracle

À quelques cubes de là, c’est beaucoup plus calme. Du moins si l’on fait abstraction des cris de ce nouveau né. C’est un miraculé. L’un des rares à avoir survécu à Ebola dès la naissance. La mère de cette petit fille est morte du virus. C’est donc Gina qui en prend soin. Gina présente la particularité d'avoir déjà vaincu Ebola. Elle est donc immunisée.

J’ai été guérie ici dans ce centre, je trouve ça normal de pouvoir aider à mon tour.

Gina Kadera Kassomo, aide-soignante, immunisée

"Je suis immunisée, je n’ai pas besoin de la combinaison", souligne Gina Kadera Kassomo, une aide soignante qui a vaincu Ebola. "C’est plus facile pour moi de m’occuper des enfants qui ont Ebola."

Tous n’ont pas la chance de cette petite fille. L'épidémie progresse. De nouveaux cas sont découverts chaque jour.

Un vaccin expérimental existe, mais il n’est pas infaillible. 
Le combat des soignants est loin d’être terminé.