Afrique

RDC : au moins 770 000 enfants souffrent de malnutrition aiguë selon l'UNICEF

Chargement du lecteur...
© TV5Monde

Au moins 770 000 enfants dans la région du Kasaï en République démocratique du Congo souffrent de malnutrition aiguë, dont 400 000 sont gravement dénutris et menacés de mort. Le rapport de l'UNICEF, publié jeudi 11 mai, est catégorique et prévient que, si des mesures urgentes ne sont pas prises pour renforcer la réponse humanitaire, le nombre de décès d'enfants pourrait monter en flèche.

dans
"Il faut bien comprendre qu'il y a autant d'enfants souffrant de malnutrition aigüe sévère dans la région du Congo qu'est le Kasaï que dans un pays comme le Yémen." Christophe Boulierac, le porte-parole de l'UNICEF à Genève, est clair : la situation est critique au Kasaï.

D'après le rapport publié par l'UNICEF ce vendredi 11 mai, plus de 770 000 enfants souffrent de malnutrition aigüe dont 400 000 atteints de malnutrition aigüe sévère. Concrètement, ces 400 000 enfants peuvent mourir de n'importe quoi, même d'un simple accès de fièvre.

À l'origine de cette crise, les violences récentes au Kasaï qui ont poussé à s'exiler dans la brousse les populations locales. Une fois réfugiés dans la brousse, ils ne pouvaient plus cultiver et se nourrir correctement.

"Des enfants sont morts en silence dans la brousse", affirme Christophe Boulierac. Et quand les violences se sont calmées, les populations sont revenues et les enfants étaient dans un état critique.

État aggravé par plusieurs facteurs, de la déscolarisation à l'enrôlement forcé des enfants dans les milices armés. L'UNICEF appelle donc à une sensibilisation urgente sur la situation au Kasaï et appelle à une levée de fonds urgente : ils connaissent les denrées nécessaires pour aider ces enfants, de la nourriture aux médicaments, mais manquent de finances.

À l'heure actuelle, 71 000 enfants ont bénéficié de l'aide humanitaire de l'UNICEF mais, comparé aux nombres d'enfants dans le besoin d'aide immédiate, ce chiffre est bien faible. La somme nécessaire estimée pour résoudre cette crise est de 88 millions de dollars américains.

Une situation critique qui risque d'empirer : la République démocratique du Congo a récemment recensé de nouveaux cas d'Ebola alors que des épidemies de choléra font déjà rage. Sur place, on craint une nouvelle épidémie et les enfants malnutris, avec leur système immunitaire plus faible, risquent d'en être affectés.