Afrique

RDC : Carbone Béni et trois militants du mouvement citoyen Filimbi libérés

Chargement du lecteur...
©TV5MONDE - Reportage : D. Songohozo & J. Lambala - Commentaire : K.G. Barzegar - Montage : L. Perron

Quatre militants du mouvement citoyen congolais Filimbi ont été libérés mardi 25 décembre 2018 à Kinshasa. Parmi eux, le coordinateur du mouvement, Carbone Béni, détenu depuis un an à la prison de Makala... A sa sortie, il se dit prêt à poursuivre l'action. 

Il a passé ses 11 derniers mois derrière les murs de la prison de Makala à Kinshasa.
Presque un an de détention après son arrestation avec trois autres militants du mouvement citoyen Filimbi pour avoir sensibilisé les Congolais à participer aux marches anti-Kabila du Comité laïc catholique.
Détenu depuis le 31 décembre 2017, Carbone Béni est désormais libre. Et dès sa sortie de prison, le coordinateur de Filimbi est accueilli dans la liesse par ses compagnons de lutte. Sur une pancarte, ces mots : "La liberté s'arrache".

Le combat continue

Cette libération, c'est déjà une victoire face au pouvoir congolais et au président kabila, célébré au rythme des slogans "Kabila doit partir", et au son des sifflets, symboles de Filimbi.
 
La prison ne fait que nous renforcer. Cette génération est tellement déterminée que rien pourra la stopper. Ce ne sont ni les sévices, ni les tortures, ni les emprisonnements qui feront arrêter notre détermination de continuer à vouloir un Congo meilleur.Carbone Béni, Coordinateur du mouvement citoyen Filimbi
Les militants citoyens se retrouvent. Accolades, rires, la joie explose sur tous les visages. Avant un moment de recueillement : une minute de silence en mémoire de tous ceux qui sont tombés, des militants de mouvement citoyen tués lors des différentes manifestations et marches organisées pour réclamer le départ du président Joseph Kabila.

Puis le coordinateur de Filimbi quitte ses compagnons pour reprendre la route avec son avocat pour rejoindre son épouse. Carbone Béni n’a pas voulu lui annoncer sa libération pour lui faire une surprise: elle ne sait pas encore que son mari est sorti de prison. "Je t’amène un gros cadeau de Noël", lui annonce l'avocat de Carbone Béni au téléphone....

En chemin, le militant pense déjà à l'élection de dimanche, le scrutin de tous ses combats. "La symbolique est que nous avions milité pour ces élections. Nous sortons le 25 (décembre) et nous allons vivre ces soi-disantes élections chaotiques que nous considérons et le vivre en face", dit-il.
 
Nous allons voir ce que nous, nous pourront faire encore, nous qui étions arrêtés avec tous ceux qui sont restés dehors pour faire en sorte qu'il y ait des élections démocratiques, transparentes, inclusives et crédibles dans ce pays.Carbone Béni, coordinateur du mouvement citoyen Filimbi

Retrouvailles avec la famille 

Arrivée chez sa belle-famille, la surprise est totale, l'émotion à son paroxysme... Entre sourires et larmes, le militant retrouve enfin les siens... des plus âgés aux plus jeunes...

L'ex-prisonnier devient papa, en prenant son fils dans ses bras, pour la première fois de sa vie...
 
Vous savez quand on ne voit pas son premier fils surtout, qui est né pendant que nous étions en détention, c'est une émotion... Je crois que c'est la joie. Le reste est à venir.Carbone Béni, coordinateur du mouvement citoyen Filimbi
Comme l'ensemble de l'opposition, Carbone Béni et le mouvement Filimbi attendent la tenue des élections dimanche 30 décembre en République démocratique du Congo. Prévu à l'origine le 23 décembre dernier, le scrutin a été une nouvelle fois reporté par la CENI.