Afrique

RDC : de beaux avantages pour les anciens ministres

Chargement du lecteur...
TV5MONDE

C'est l'une des polémiques du moment en RDC.
Celle des avantages à vie octroyés aux anciens premiers ministres et anciens membres du gouvernement. Les deux décrets signés par l'ancien Premier ministre devraient peser sur le budget annuel de l'état. Reportage. 

C'est le petit cadeau d'adieu du Premier ministre sortant Bruno Tshibala aux membres de son gouvernement, au frais du Trésor public : 28,8 millions de dollars américains par an en avantages garantis à vie.

Pour les acteurs de la société civile, c'est un manque de moral de la part du gouvernement sortant.

"S'il y a des gens qui sont bien payés, bien entretenus par le Trésor public ce sont les membres du gouvernement, ainsi que les mandataires de l'Etat. Les autres fonctionnaires et agents de l'Etat sont des laissés pour compte qui n'ont même pas de retraites." Georges KAPIAMBA, Président de l'ACAJ

Des indemnités de logement de 1 000 à 5 000 dollars, des billets d'avion en business class, des passeports diplomatiques…
Toute une série d'avantages alors que des mesures sont déjà en place pour des ministres qui bénéficient déja de 6 mois d'indemnité de sortie.

Malgré l'indignation générale, le nouveau gouvernement défend la mesure.

"C'est la justice, la générosité à l'égard de certains de nos concitoyens, qui ont exercé de grandes fonctions dans le pays, qui ont servi la république à un certain niveau, ils ne sont pas nombreux. La République ne doit pas les laisser dans la précarité, dans l'indigence."
TSHIBANGU KALALA, Ministre près le Premier Ministre

Pour l'opposition, le parlement aurait du légiférer sur de telles mesures. 
Du coté de l'UDPS de Felix Tshisekedi désormais au pouvoir, on promet de rester fidèle à la devise historique du parti : le peuple d'abord, en rejettant ces deux décrets.

"C'est anticonstitutionnel, et c'est un décret qu'il faut balayer d'un revers de la main et ne pas l'appliquer. L'actuel président de la République, à coup sûr, je suis certain, qu'il l'écartera car ça n'a pas de sens." Ruben's MIKINDO, Secrétaire Général Adjoint de l'UDPS

Reste à savoir maintenant si le nouveau président suivra la ligne de son parti
en joignant la parole aux actes.