Afrique

RDC : désaccord autour du nouveau code minier

Chargement du lecteur...
TV5Monde

A Kinshasa la hausse des prix des matières premières conforte le pouvoir dans sa politique de hausse des taxes dans le secteur minier.

dans
Le Président congolais Joseph Kabila a convoqué mardi 6 mars les principaux opérateurs miniers du pays, pour une réunion autour de la réforme du code minier. La réforme qui prévoit entre autre de multiplier par 5 la taxe sur les métaux dits stratégiques.  

Après 6 heures de réunion, Joseph Kabila a simplement promis de continuer de discuter avec les compagnies minières.

Plus de revenus pour les caisses de l'Etat

Le nouveau code minier prévoit la hausse de quasiment toutes les taxes et cela devrait notamment s'appliquer au cobalt dont le prix a explosé sur les marchés internationaux en 2017 : + 127%. La RDC ne veut pas passer à côté de cette manne financière quitte a brusquer les investisseurs. 

Les sociétés minières ont tout tenté pour persuader le Président congolais de changer d'avis, estimant que cette nouvelle législation allait décourager les investisseurs. Sans succès.

Le gouvernement affirme que ce code minier doit profiter aux populations.
Au total, environ 10 milliards de dollars de cuivre et de cobalt est exporté du pays chaque année. Des métaux indispensables notamment dans la fabrication de matériel électronique comme les smartphones ou les batteries électriques.

L'équivalent d'environ 10 milliards de dollars de cuivre et de cobalt est exporté de RDC chaque année. En RDC, la production de cobalt est principalement entre les mains du géant canadien installé en Suisse Glencore et des Chinois China Molybdenum et CDM.