Afrique

RDC : mort du militant politique Luc Nkulula dans l'incendie de sa maison

Chargement du lecteur...
Reportage © TV5 Monde

Dans la nuit du samedi 9 juin 2018, les voisins de l'activiste politique Luc Nkulula ont été alertés par des appels au secours provenant de sa maison en feu. Rien n'a pu être fait pour le sauver des flammes. L'activiste de la Lucha est mort piégé dans son domicile vers une heure du matin.

dans

Luc Nkulula avait représenté la Lucha à la conférence de Genval en 2016 aux cotés des leaders de l’opposition congolaise. Selon les voisins — témoins de l’évènement et le chef du quartier Himbi de Goma — cet incendie serait d’origine criminel "parce qu’il n’y avait pas d’électricité dans le quartier et que Luc Nkulula ne cuisinait pas car il était trop tard dans la nuit". D'après les témoignages, le salon a été la première pièce de la maison à prendre feu

© Facebook de la Lucha

Au petit matin, le feu brûle encore dans les décombres de la maison de Luc Nkulula. Les voisins ont lutté toute la nuit pour essayer d'éteindre l'incendie. En vain. Roxine Kahambu n'a pas dormi, elle est encore sous le choc. " Luc a demandé à ce qu'on jette des grosses pierres pour casser la porte, mais ça n'a pas marché. Il a tenté de sortir par la fenêtre mais  personne n'a pu arracher les grillages. Très rapidement le feu a gagné et la maison a brûlé entièrement."

Abattus par la tristesse, les amis de Luc Nkulula fixent sans un mot les débris encore fumants. Luc était un des militants les plus emblématiques du mouvement citoyen la Lucha. A Goma, personne ne croit à l'accident. Surtout pas le chef duquartier Himbi où a lieu le drame, Mutete Mwenyemali Hassan. "Quelle est l'origine, il est difficile de le dire, mais on peut essayer de retracer un peu. Parce qu'on nous a dit que c'était à minuit, il n'y avait pas du courant. Donc on sous-entend que le feu peut être d'origine criminelle."
 

Très rapidement le feu a gagné et la maison a brûlé entièrementRoxine Kahambu, voisine de Luc Nkulula

Depuis 2012, les membres de ce collectif militent pour un meilleur accès à l'eau ou à l'éducation... pour la démocratie aussi. Régulièrement arrêtés par les autorités, les militants de la Lucha sont devenus une vraie épine dans le pied du pouvoir. Le président Kabila les avaient même reçu lors d'un déplacement à Goma en 2016. Jean-Baptiste Kasekwa, le secrétaire exécutif de l'EciDé, parti politique de l'opposition salue le travail réalisé par Luc Nkulula.
"Ce que Luc a été doit nous servir de modèle pour suivre sa route pour qu'à tout prix notre pays sorte de cette situation de non-état.  Je suis convaincu que le message que Luc a transmis au sein de la jeunesse de toute la RDC, cette semence-là, pourra produire des effets et pourra inciter beaucoup d'autres à s'engager activement pour le changement dans notre pays."
La Lucha a demandé aux autorités d'ouvrir une enquête pour tenter d'établir l'origine du sinistre.