RDC : Washington offre une récompense pour la localisation du chef des rebelles ADF

Les États-Unis offrent une récompense pouvant aller jusqu'à 5 millions de dollars pour toute information susceptible de mener au chef d'une milice affiliée au groupe État islamique (EI) dans l'est de la RDC, a annoncé ce 2 mars l'ambassade américaine à Kinshasa.
 
Image
La tête de Seka Musu Baluku mise à prix 5 millions de dollars par le département d'État américain. (capture d'écran)
La tête de Seka Musa Baluku mise à prix 5 millions de dollars par le département d'État américain. (capture d'écran)
Partager2 minutes de lecture
"Le programme de Récompenses pour la justice (RFJ) du département d'État des États-Unis (...) offre une récompense d'un maximum de 5 millions de dollars pour toute information pouvant mener à l'identification ou la localisation du leader" des Forces démocratiques alliées (ADF), Seka Musa Baluku, indique l'ambassade dans un communiqué.

Les ADF sont à l'origine des rebelles ougandais majoritairement musulmans, qui ont fait souche depuis le milieu des années 1990 dans l'est de la République démocratique du Congo où ils sont accusés d'avoir massacré des milliers de civils.

(RE)lire : En RDC, qui est la rébellion ADF qui sévit dans la région de Beni ?

En 2021, des attentats sur le sol ougandais leur ont aussi été attribués et une opération militaire conjointe entre les armées congolaise et ougandaise a été lancée pour les traquer dans les provinces congolaises du Nord-Kivu et de l'Ituri.

Leur chef Musa Baluku, de nationalité ougandaise, né en 1975 ou 1976 selon le département d'Etat, a fait en 2019 une déclaration d'allégeance à l'EI, qui présente désormais les ADF comme sa branche en Afrique centrale.

"Sous le commandement de Baluku, cette organisation continue de tuer, mutiler, violer (...) enlever des civils y compris des enfants...", souligne l'ambassade des États-Unis.
Elle rappelle qu'en 2021, le département d'État a désigné Baluku comme "terroriste mondial expressément désigné" et les ADF comme "organisation terroriste".
 
enfants congolais victimes de l'ADF
Photo prise en juin 2016. Au centre de la photo, Alpha Meleki, 5 ans, joue dans la cour du centre INULA d'En Avant Les Enfants à Goma, RDC.  Meleki ainsi que d'autres enfants est un survivant d'une attaque de rebelles ADF dans son village qui a fait 20 morts dont ses parents. Les personnes qui l'ont secouru l'ont trouvé au milieu d'une pile de cadavres avec une blessure par balle sur le ventre. 
© AP Photo/Jérôme Delay

Depuis sa création en 1984, le programme américain RFJ a "déboursé plus de 250 millions de dollars en faveur de 125 personnes à travers le monde", précise-t-elle également.