Afrique

Révision électorale au Sénégal : l'opposition dénonce des dizaines d'arrestations

Chargement du lecteur...
©TV5MONDE M. Chevance / N. Loppy / M. Mormil

Au Sénégal, l'examen de la loi sur le parrainage a créé des tensions au Parlement. Des associations et acteurs de la société civile avaient appelé à manifester et l'opposition, qui conteste cette loi, dénonce des dizaines d'arrestations. 

dans
Les députés sénégalais en sont venus aux mains en pleine Assemblée nationale, lors de l'examen du projet de loi sur les parrainages. L'exécutif veut imposer à tous les candidats à la présidentielle de recueillir le parrainage d'1% du corps électoral. L'opposition rejette cette proposition et accuse le pouvoir d'utiliser l'attirail législatif.

Le premier tour de la présidentielle est fixé au 24 février 2019. La loi sur le parrainage prévoit le recueil par les candidats des signatures de 65 000 citoyens domiciliés dans au moins 7 régions. L'opposition, des associations et d'autres acteurs de la société civile avaient appelé à manifester ce jeudi.

La loi sur le parrainage a été voté sans l'opposition. Les députés de la majorité présidentielle restent convaincus du bien fondé de cette loi .

La majorité le martèle : la loi sur le parrainage vise à faire progresser la démocratie. Les opposants promettent de se faire à nouveau entendre.