Afrique

Rwanda : Paul Kagame en France dans un contexte de décrispation entre Kigali et Paris

Chargement du lecteur...
Les présidents Paul Kagame et Emmanuel Macron à New York, septembre 2017. @TV5MONDE

Le chef de l'Etat rwandais est à Paris ce mercredi 23 mai pour une visite de deux jours en France. Une première depuis 2015. Peut-on y voir un rapprochement entre Kigali et Paris ? Depuis 1994 et le génocide des Tutsis au Rwanda, les relations restent tendues entre les deux capitales.

dans
Les exemples de réchauffement ne manquent pas. New York, en marge de l'assemblée générale des Nations Unies en septembre 2017... New Dehli, le 11 mars dernier pour une conférence internationale... Poignées de mains et grands sourires entre le président français et son homologue rwandais, qui depuis plusieurs mois tentent un rapprochement. 

Les signes se multiplient. En février dernier, la ministre française des Sports, Laura Flessel, est à Kigali. Cela faisait 8 ans qu'un officiel français n'était pas venu au Rwanda.

"Nous sommes aujourd'hui dans un partenariat pour le futur, pour nos jeunes, pour nos formateurs, notre objectif est de valoriser tous les partenariats possibles. (...) C'est un moyen aussi pour lancer un message de paix et de fraternité", confie la ministre.
 

Le spectre du génocide


Entre le Rwanda et la France, il y a un sujet toujours sensible : le génocide des Tutsis au Rwanda. Kigali accuse depuis des années Paris de complicité, voire de participation aux massacres.

Rupture totale, lorsqu'en 2016, la justice française rouvre une enquête sur l'assassinat du président de l'époque Juvénal Habyarimana et accuse Paul Kagame d'être l'instigateur. Le Rwanda rappelle son ambassadeur de Paris. C'était en novembre 2017.

Louise Mushikiwabo, ministre des Affaires étrangères du Rwanda, revient sur cette relation en pointillés : "La France, par certains responsables français qui étaient les soutiens d'un régime qui a commis un génocide au Rwanda, depuis 23 ans, ils essaient de cacher leurs traces, de brouiller les pistes... C'est ça l'histoire du Rwanda et de la France depuis 1994."
 

Renouer le dialogue


Des relations compliquées depuis longtemps même s'il y a eu plusieurs tentatives pour renouer le dialogue.

La ministre rwandaise des Affaires étrangères est aujourd'hui préssentie pour être candidate à la tête de l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF). Candidature vue d'un bon oeil par l'Elysée, qui en serait même à l'initiative. 

"C'est aussi stratégique, le président rwandais est à la tête de l'Union africaine, et puis la France veut un vrai partenariat avec l'Afrique et le Rwanda est un pays qui compte", explique Sira Sylla, députée La République en Marche de Seine-Maritime, invitée sur le plateau de TV5Monde.

La dernière visite de Paul Kagame en France date de 2015, à l'époque il participait seulement à une réunion à l'UNESCO. Cette fois, c'est sur le perron de l'Elysée qu'il est reçu par Emmanuel Macron.