Sénégal : 4 soldats tués dans l'explosion d'une mine antichar en Casamance

Quatre militaires sénégalais ont été tués en Casamance dans le sud du Sénégal. Leur véhicule a sauté sur une mine antichar a annoncé l'armée ce 15 décembre.  La Casamance est en proie à une rébellion indépendantiste depuis 1982.

Image
Carte du Sénégal

Carte du Sénégal

© TV5MONDE
Partager1 minute de lecture

L'incident est survenu jeudi 14 décembre, "au cours d'une mission" dans le Nord Bignona, près de la frontière gambienne, et a également fait "trois blessés", a indiqué la Direction des relations publiques des armées (Dirpa) dans un communiqué sur X (anciennement Twitter).

Tweet URL

Sollicitée par l'AFP, la Dirpa n'a pas donné d'autres détails sur les circonstances de l'accident.

L'armée mène depuis plusieurs mois des opérations de sécurisation contre des rebelles du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC) qui réclament l'indépendance de cette région frontalière de la Gambie et de la Guinée-Bissau.

La Casamance est le théâtre d'une des plus vieilles rébellions du continent africain depuis que des indépendantistes ont pris le maquis avec un armement rudimentaire après la répression d'une marche du MFDC en décembre 1982.

Après avoir fait des milliers de victimes et ravagé l'économie, le conflit a persisté à petits feux. 

Ces dernières années, les autorités sénégalaises ont entrepris de réinstaller les déplacés après avoir annoncé la destruction de plusieurs bases rebelles, notamment à la frontière avec la Guinée-Bissau.

Le président sénégalais Macky Sall, élu en 2012 puis réélu en 2019, a fait de la paix en Casamance l'une de ses priorités.