Afrique

Sénégal : condamnation confirmée en appel pour Khalifa Sall

Chargement du lecteur...
© TV5Monde

C'est un coup dur pour Khalifa Sall : le maire de Dakar voit sa peine de 5 ans de prison confirmée en appel. Un verdict qui devrait l'écarter de la course à la présidentielle sénégalaise mais il y croit toujours.

Si Khalifa Sall boycotte son procès depuis la fin juillet, deux de ses avocats étaient bien présents ce jeudi 30 août devant la Cour d'Appel. Assis dans le public, ils avaient toutefois laissé leur robe au vestiaire pour dénoncer ce qu'ils jugent être une mascarade judiciaire. La confirmation des 5 ans de prison prononcés en première instance contre le maire de Dakar ne les a donc pas surpris.

En revanche ce verdict est une victoire pour l'État Sénégalais : la Cour d'Appel a accepté qu'il se porte partie civile. Khalifa Sall et trois de ses co-accusés ont ainsi été condamnés à lui verser près d'1,8 milliard de francs CFA, soit quelque 2,75 millions d'euros, en guise de dommages et intérets.

Les proches de Khalifa Sall ont annoncé qu'il souhaite se pourvoir en cassation... Mais cela devrait se faire le plus tard possible car c'est désormais une course contre la montre qui s'engage pour celui qui souhaite briguer la présidence sénégalaise en février prochain. Si une condamnation définitive intervient avant le 26 décembre 2018, date officielle de clôture des candidatures pour la présidentielle, Khalifa Salla serait mis, pour de bon, hors compétition.