Afrique

Sénégal : Macky Sall refuse un débat télévisé pour la présidentielle

Chargement du lecteur...
©TV5Monde Margot Chevance / Philippe Randrianarimanana / Antoine Roux

Une vaste campagne citoyenne sur Internet milite en faveur de l'organisation d'un débat entre les candidats à la présidence au Sénégal. Tout est parti d'un tweet d'une étudiante sénégalaise au président Macky Sall. Mais ce dernier rejette l'idée.

Derrière son écran, Papa Ismaïla Dieng sait qu'il n'est pas seul. Ce blogueur milite pour cette pétition en faveur d'un débat à la présidentielle sénégalaise du 24 février prochain. Ils sont de plus en plus nombreux à relayer cette proposition lancée sur Twitter. Lui interpelle directement les candidats sur les réseaux sociaux.

Il y a déjà beaucoup de questions qui nous arrivent sur les réseaux sociaux. Oui il faut qu'on débatte car il faut qu'on réponde sur les questions d'agression de l'environnement, sur les questions des atteintes aux libertés individuelles, sur les questions économiques, la gestion des contrats pétroliers etc.

Papa Ismaïla Dieng, blogueur

Dans les rangs de l'opposition, l'idée fait son chemin. 4 candidats sur 7 ont déjà dit oui au débat. Ousmane Sonko du Pastef est le premier. Son porte-parole Malick Ndiaye défend l'idée auprès des militants mobilisés dans ce sit-in commun contre le régime du président Macky Sall.

Les gens n'ont jamais voulu poser les vraies questions qui intéressent les Sénégalais. Entre politique, les campagnes c'était toujours des invectives des injures, des révélations de scandales mais on ne parlait pas des programmes.

Malick Ndiaye, secrétaire national à la communication de Pastef

Macky Sall n'a pas répondu au tweet de cette étudiante de Sciences Po Paris qui l'interpelle la première sur le sujet. Mais selon son conseiller à la communication, le président n'est pas intéressé et préfère présenter son bilan sur le terrain. 
Et peu importe si la pétition en ligne ne cesse de gagner en audience.