Afrique

Somalie : attentat des shebabs contre le ministère de l'Intérieur

Chargement du lecteur...
©TV5MONDE / S. Duhamel / F. Birault

Deux explosions ont visé samedi matin le ministère somalien de la Sécurité dans la capitale Mogadiscio, tuant cinq civils selon la police, dans le dernier attentat en date revendiqué par les insurgés islamistes shebab.
 

dans
Dans un quartier stratégique, près du Parlement, c'est l'enceinte abritant les ministères de l'Intérieur et de la sécurité qui a été visée, mais encore une fois, les civils sont les premiers touchés.
 
J'ai entendu une puissante explosion et des éclats de métal sont tombés sur nous. J'ai vu des blessés être éloignés du lieu de l'attaque. Après je suis allé au carrefour Sayidka et alors, une autre forte explosion a eu lieu près du ministère de la Sécurité.
Mukhtar Adam, témoin de l'attaque
D'après les premiers éléments, tout aurait débuté par un attentat à la voiture piégée, à la porte des ministères. Puis, une seconde explosion et des coups de feu.  S'ensuivent alors près de deux heures d'échange de tirs entre les forces de l'ordre et les assaillants qui se seraient retranchés dans le bâtiment selon des médias locaux. 4 de ces assaillants sont finalement morts selon la police...

Si la capitale somalienne avait connu quelques semaines de répit, cette attaque est un nouveau fait d'arme des islamistes shebabs. Comme souvent, le groupe terroriste affilié à Al Qaida a revendiqué son action par communiqué diffusé sur internet.

Les shebab ont juré la perte du gouvernement fédéral, soutenu par la communauté internationale et les 20.000 hommes de la force de l'Union africaine en Somalie (Amisom).

Chassés de Mogadiscio en 2011, ils ont ensuite perdu l'essentiel de leurs bastions. Mais ils contrôlent toujours de vastes zones rurales d'où ils mènent des opérations de guérilla et des attentats suicides y compris dans la capitale somalienne.