Afrique

Sommet Chine-Afrique : un rendez-vous incontournable pour les chefs d'État africains

Chargement du lecteur...

La Chine, devenue le premier partenaire commercial de l'Afrique, organise lundi 3 et mardi 4 septembre, à Pékin pour la septième fois, le sommet Chine-Afrique largement dominé par la coopération économique. Depuis le début des années 2000, la Chine a investi des dizaines de milliards de dollars en Afrique, en particulier dans les infrastructures et les matières premières.

Tous les poids lourds du continent sont là...
Le Rwanda avec Paul Kagame, le Gabon représenté par Ali Bongo ou encore l'Égypte avec Abdel Fattah al-Sissi.

Pour les dirigeants africains, c'est le rendez-vous à ne pas manquer : l'occasion de rencontrer en personne le président Xi Jin-Ping; l'occasion aussi pour la Chine d'allonger sa liste de pays amis en Afrique.
 
Plus de 600 enterprises, associations et institutions venus de 53 pays africains vont participer à ce sommet, le plus grand à ce jour.Jiang Zengwei, Président du Conseil de la Promotion du commerce International
En à peine 20 ans, la Chine s'est imposée comme le 1er partenaire commercial de l'Afrique. Des échanges en hausse de 20% chaque année avec 10.000 entreprises chinoises présentes sur le continent.

L'Empire du Milieu est aussi le premier investisseur étranger en Afrique, devant la France et les Etats-Unis. Environ 3 à 4 milliards de dollars par an d'investissements, soit 36 milliards engagés sur le continent.
 
La Chine mérite d'être considérée aujourd'hui comme un véritable ami de l'Afrique. La Chine n'a pas de liens historiques ou coloniaux avec l'Afrique. La Chine a dû elle-même se battre pour sa dignité alors la Chine comprend pourquoi l'Afrique doit être respectée.Ibrahim Boubacar Keita, président malien
Avec ce septième forum de coopération, Pékin compte aller encore plus loin : développer ses "Nouvelles routes de la soie". Un projet pharaonique de construction d'infrastructures. Routes, ports, chemins de fer pour relier la Chine à ses partenaires commerciaux à l'Est mais aussi à l'Ouest du continent.
 
La base dans les relations entre l'Afrique et la Chine c'est la concertation et le souci d'avoir une collaboration gagnant-gagnant.Faure Gnassingbé, président du Togo
Gagnant-Gagnant... Pas si sûr. La Chine investit bien moins qu'elle ne prête !
Avec 7 à 8 milliards de dollars par an, son volume de prêts africains est estimé à plus 140 milliards de dollars. Inondés de prêts chinois, les pays bénéficiaires ont vu leur endettement s'envoler. Pékin détiendrait ainsi 55% de la dette extérieure du Kenya, 60% de celle de Djibouti ou 34% du Cameroun.
Le Forum sera donc aussi l'occasion pour ces pays de demander l'annulation d'une partie de leurs dettes.