Soudan du sud : la tragédie oubliée

Au Soudan du Sud, loin des caméras et sans provoquer aucune mobilisation mondiale, la situation est  critique :  4,6 millions de personnes auront besoin d'une aide alimentaire d'urgence d'ici juillet. En cause, la guerre civile qui ravage le pays et une inflation galopante qui  ont provoqué une très grave insécurité alimentaire.
Image
Sud soudan famine
14 Avril 2015, une fille soudanaise avec sa mère dans un bus public dans Izba , un quartier pauvre à la périphérie de Khartoum, au Soudan où vivent 70.000 personnes  entassées dans une superficie d'environ 1 km2.

( AP Photo / Mosa'ab Elshamy )
Partager2 minutes de lecture

C'est un scandale qui n'a droit à aucun titre, ou presque, dans les journaux. Pas de flash spécial ni d'interruption de programme. Et pourtant, la vie de millions de personnes est en jeu. 4,6 millions exactement. Près de 40% de la population du Soudan du Sud. La famine menace.  C'est l'ONU qui l'affirme dans sa dernière évaluation. Un document publié mercredi dans un silence poli.

Actuellement, les régions les plus touchées par la faim se situent dans l'Etat de Jonglei (nord) et celui du Haut-Nil (sud), deux des trois Etats les plus durement touchés par les combats. Mais la population de l'Etat de Barh el Ghazal, dans le nord du pays, a également besoin d'aide alimentaire alors que cette région a été globalement épargnée par le conflit.

"Des millions de personnes au Soudan du Sud sont piégées par un conflit brutal, par la faim et une crise économique qui empire", a résumé la directrice du Programme alimentaire mondial (PAM) pour le pays, Joyce Luma.

Dans certaines endroits de l'État d'Unity, un enfant sur 10 souffre de malnutrition aiguë sévère affirme l'UNICEF.

Sud soudan famine guerriers
Des soldats rebelles patrouillent pour protéger les civils de l'ethnie Nuer  (photo du 20 septembre 2014)
( AP Photo / Matthew Abbott )