Tchad : le Premier ministre Succès Masra annonce sa candidature à la présidentielle

Le Premier ministre de la Transition au Tchad, Succès Masra, a annoncé dimanche 10 mars sa candidature à la présidentielle. Celle-ci est prévue le 6 mai prochain. Il a été investi par son parti, Les Transformateurs, lors d'un meeting à N'Djamena, la capitale du pays. Cette annonce intervient huit jours après celle du Président de transition, le général Mahamat Idriss Déby Itno.

Image
05032024 SUCCES MASRA JTA

Le Premier ministre de transition au Tchad sur le plateau de TV5MONDE le 5 mars 2024. 

TV5MONDE
Partager1 minute de lecture

"Je réponds présent comme candidat à l'élection présidentielle (...) pour réparer les coeurs et réunir le peuple". Dimanche 10 mars, devant des centaines de militants de son parti Les Transformateurs, Succès Masra, Premier ministre du Tchad, a indiqué son intention de se présenter à l’élection présidentielle prévue le 6 mai.

Cette élection présidentielle intervient dans un contexte politique difficile. L'opposant au pouvoir militaire Yaya Dillo Djérou est mort dans l'assaut du siège de son parti par l'armée il y a dix jours.

Bon nombre des partisans de ce docteur en sciences économiques de 40 ans l'appelaient à se présenter. L'opposition, elle, dénonce une "candidature prétexte" destinée à donner un semblant de pluralité à un scrutin qu'elle considère gagné d'avance par Mahamat Déby.
 

Tweet URL

“Un accord des braves” 

Succès Masra est ancien opposant au pouvoir tchadien. Le président du parti Les Transformateurs avait été parmi les plus virulents opposants au pouvoir militaire. En place depuis deux ans et demi, le régime a pris place après la mort d'Idriss Déby Itno, en avril 2021, qui dirigeait le pays d'une main de fer depuis 30 ans.

En exil pendant un an, il avait signé un accord de réconciliation avec l’actuel président du Tchad, Mahamat Idriss Déby, avant d'être nommé Premier ministre le 1ᵉʳ janvier.

En réponse aux accusations de ceux qui lui reprochent d'avoir rallié la junte, il a répondu : "c'était un accord de réconciliation nationale, un accord des braves", "pour que notre quête de justice ne soit jamais transformée en quête de vengeance".

Face au président sortant 

Le 2 mars dernier, le général Mahamat Idriss Déby Itno, actuel président de transition, a été le premier à annoncer qu'il allait se présenter à l'élection présidentielle. 

Mahamat Idriss Déby Itno avait été proclamé par l'armée Président de transition à la tête d'une junte de 15 généraux le 20 avril 2021, à l'annonce de la mort de son père, le maréchal Idriss Déby Itno. Le patriarche dirigeait alors d'une main de fer ce vaste pays sahélien depuis plus de 30 ans.

Le premier tour de la présidentielle est prévu le 6 mai.