Afrique

Tourisme : l’Afrique, une région en plein essor ?

Chargement du lecteur...
Reportage L. Fachaux/ B. Robin TV5Monde

Comment se porte le tourisme en Afrique ? Ce secteur connaît un regain d’activités, avec 67 millions de visiteurs en 2018, d'après l'Organisation Mondiale du Tourisme. Le continent attire de nouveau les touristes après des vagues d’attentats terroristes, comme au Kenya, après les printemps arabes, en Égypte par exemple. Reportage à Séville, à l’occasion du Sommet mondial du tourisme et du voyage du 2 au 4 avril 2019.

Le tourisme représente 1 emploi sur 10 dans le monde, et 1 sur 7 en Afrique. En 2018, 67 millions de touristes ont visité le continent africain. Après l’Asie, c’est dans cette région du monde que le nombre de touristes a le plus augmenté l’an dernier.


Parmi les destinations les plus prisées : le Maroc, l'Afrique du Sud et l'Égypte. Le Zimbabwe a reçu en 2017 plus de 2,4 millions de touristes, d'après l'Organisation Mondiale du Tourisme.

Le Kenya a, quant à lui, dépassé les 2 millions de touristes en 2018, selon le ministère kenyan du Tourisme. Le pays reste confronté à un défi sécuritaire, après une série d’attentats jihadistes commise il y a cinq ans. Aujourd’hui, autorités et professionnels du tourisme tentent de rassurer :

Le Kenya est un pays très sûr ! Nous avons mis en place des mesures, pour gérer toutes les menaces auxquelles nous avons dû faire il y a quelques années. Le Kenya a beaucoup investi dans la sécurité, pour arrêter les attaques terroristes.

Nicanor Sabula, directeur de KATA, l’Association des agences de voyage au Kenya
 

L’enjeu sécuritaire est fondamental pour le tourisme, la préservation de l’environnement, aussi. Dans ce domaine, le Kenya "réalise de très belles choses", pour Randy Durband, directeur du Conseil mondial du tourisme durable (GSTC). "Nous coopérons avec des entreprises certifiées, qui travaillent de manière durable. Mais nous avons besoin d’une prise de conscience majeure : parfois, les touristes s’approchent trop près des animaux, ou il y a trop de gens qui les entourent."

Tourisme et environnement

Le défi du tourisme durable concerne l'ensemble des pays africains, au premier chef le Maroc, pays le plus visité du continent, avec 12,3 millions de touristes en 2018. C’est 8% de plus par rapport à 2017, d’après l’Observatoire marocain du tourisme. "Une année-record", selon Azzedine Bijou, responsable de l’Office du tourisme marocain en Andalousie.

Pour attirer davantage de touristes, le Maroc a décidé de diversifier son offre touristique. Le pays privilégie le tourisme vert, comme à Dakhla. Cette station balnéaire du Sud du pays accueille une étape des championnats du monde de kitesurf.

Le ministère du Tourisme marocain "forme aussi des personnes, dans les montagnes, pour développer un tourisme solidaire chez l’habitant", assure Azzedine Bijou, responsable de l’Office du tourisme marocain en Andalousie.

L’écotourisme est une opportunité pour l’Afrique. Quelque huit millions d’emplois pourraient être créés dans les dix prochaines années, sur le continent, d'après le Conseil mondial du tourisme et du voyage (WTTC).

Le Kenya a reçu 2 millions de touristes en 2018, d'après les chiffres du ministère kenyan du Tourisme, et "espère en accueillir 5 millions d’ici à 2030", souligne Nicanor Sabula, le directeur de l'association des agences de voyage au Kenya (KATA).