Afrique

Tunisie : La « révolution de jasmin » fait tomber Ben Ali

Après 23 ans de règne sans partage, le président Zine El Abidine Ben Ali a quitté le pays et le pouvoir vendredi 14 janvier. Le président du Parlement tunisien, Foued Mebazaa, a été proclamé samedi président par intérim par le Conseil constitutionnel écartant ainsi la possibilité d'un retour à la tête de l'Etat de Ben Ali qui a fui en Arabie saoudite. En moins d'un mois, la lame de fond sociale et politique aura eu raison de l'un des régimes les plus verrouillés du Monde arabe.

Notre dossier