Afrique

Tunisie : les lycées en grève

Chargement du lecteur...
© TV5Monde/ Mabrouka Khédir

Depuis ce lundi 3 décembre, les lycéens ne peuvent pas passer leurs examens en Tunisie. Leurs professeurs sont en grève et la situation s'enlise. Le principal syndicat enseignant est en conflit ouvert avec le gouvernement depuis la révolution de 2011.

dans

Les lycéens tunisiens attendent devant leur établissement... Sans savoir s'ils vont pouvoir passer leurs examens du premier trimestre à cause du boycott des professeurs. Une semaine que la grève dure et une fois de plus, l'attente est vaine.

Les enseignants, eux aussi, attendent. Devant cette administration de l'Éducation nationale, leur colère et leur sentiment d'abandon s'accroissent car l'administration leur a fermé les portes.


L'enseignant, c'est quelqu'un qui passe des connaissances aux élèves. C'est quelqu'un  de créateur et il faut lui donner sa dignité. Il faut qu'ils nous fournissent les moyens et les bonnes conditions de travail. Nous, on souffre, notre pouvoir d'achat a diminué, on n'arrive plus a survivre ! Où va-t-on avec tout ça ?

Enseignante tunisienne

La situation entre enseignants et gouvernement s'enlise de crise depuis l'année dernière. 98% des enseigants du secondaire suivent l'appel à la grève de leur syndicat lié à la centrale de l'Union générale des travailleurs tunisiens, l'UGTT. Ils dénoncent surtout leurs conditions de travail.

Mais en réponse, le ministre de l'Éducation menace de prélever le salaire des enseignants qui boycottent les examens. Résultat, 800 000 élèves du secondaire restent pris au piège d'un bras de fer qui s'éternise.