Afrique

Tunisie : un juif pour représenter Ennahdha aux municipales

Chargement du lecteur...

Le 6 mai prochain, se tiendront en Tunisie les premières élections municipales depuis la chute de l'ancien régime.
Le parti islamiste Ennahdha est un des favoris de cette élection. Régulièrement accusé de sectarisme, il a décidé d'aligner un candidat de confession juive. Le seul de tout le pays.

dans
Cela ne se voit pas au premier coup d'oeil, mais il est un candidat pour le moins singulier. À 54 ans Simon Slama, artisan de Monastir, ville côtière de l'est tunisien, est le seul candidat de confession juive en lice pour les municipales du 6 mai prochain.
La liste sur laquelle il se présente n'est pas moins surprenante : celle du parti islamo-conservateur Ennahdha.
 
Ma femme et toute ma famille ne voulaient pas que je m'enagage avec Ennahdha. Ils voulaient que j'aille vers un autre parti politique. J'ai voulu leur montrer que Ennahdha est plus influent dans la société civile. Et le parti a des stratégies pour réformer le pays.
Simon Slama Candidat de confession juive pour les municipales tunisiennes (Ennahdha)
En fait, de stratégies pour le pays, Ennahdha veut surtout changer la sienne après une première expérience mitigée du pouvoir. Voilà qui laisse planer un doute sur la candidature de Simon Slama : Est-il le coup de communication d'un mouvement qui veut changer son image ?
 
Il est avec nous parce qu'il est Tunisien de nationalité. Sa famille est une des plus anciennes. Il a ses racines à Monastir. Donc il connaît les problèmes de la ville, il connaît les problèmes de Monastir.
Chokri ben Janet, tête de liste Ennahdha à Monastir

J'ai enlevé une angoisse aux citoyens juifs tunisiens. Et je l'ai fait pour qu'ils puissent vivre leur vie normalement.
Simon Slama, seul candidat juif sur la liste Ennahdha à Monastir pour les municipales
S'il est élu Simon Slama a fait une promesse qui pourrait attirer les caméras du monde entier. Il affirme qu'il prêtera serment sur deux livres le Coran et la Torah.