Afrique

Un entretien du président Sissi sur Israël embarrasse l'Egypte

Chargement du lecteur...
© TV5MONDE

Dans un entretien avec la chaîne de télévision américaine CBS, le président égyptien Sissi confirme que l'armée égyptienne collabore avec Israël contre les djihadistes dans le Sinaï. Les autorités égyptiennes ont demandé à CBS de ne pas le diffuser. La chaîne a fait savoir que l'entretien passera comme prévu ce dimanche dans l'émission 60Minutes. 

Depuis près d'un an, l'Egypte combat une branche locale du groupe Etat islamique dans le Nord-Sinaï, une région frontalière de l'Etat hébreu.

En février dernier, le New York Times avait déjà révélé l'existence de raids aériens conjoints. Une information démentie par Le Caire. Le sujet est tabou dans le pays, car si l'Egypte a depuis longtemps signé un traité de paix avec Israël, l'opinion publique s'oppose majoritairement à la normalisation des relations avec l'Etat hébreu.

Au cours de l'entretien, d'autres sujets sensibles sont abordés comme celui des prisonniers politiques. D'après l'ONG Human Rights Watch, ils seraient 60 000 dans les geôles égyptiennes. "Je ne sais pas où ils ont obtenu ce chiffre [...] Nous n'avons pas de prisonniers politiques ou d'opinion. Nous essayons de faire face aux extrémistes qui imposent leur idéologie sur le peuple", a déclaré Abdel Fattah al-Sissi.
 
Dans cette émission à paraître ce dimanche 6 janvier, CBS cite le cas de Mohamed Soltan, un avocat spécialiste des droits humains, condamné à 25 ans de prison pour délit d'opinion.
La chaîne impute également à Sissi "le massacre en 2013 de près de 1 000 partisans des Frères Musulmans", du temps où il était ministre de la Défense. Des accusations démenties par les autorités égyptiennes qui demandent la suspension ou l'annulation de la diffusion.