Afrique

Vidéo - crise diplomatique entre la RD Congo et la Belgique

Chargement du lecteur...

Brussels Airlines obligée de réduire ses fréquences de vol vers Kinshasa. Dernier épisode du bras de fer diplomatique qui oppose les gouvernements belge et congolais. "La Belgique doit comprendre que le Congo n'est plus une colonie" a même déclaré il ya quelques jours le président Joseph Kabila.

dans

Depuis lundi, les portes du consulat congolais à Anvers restent fermées.
Une mesure de Kinshasa contre la Belgique, sanctionnée pour ses critiques à l'égard du président Joseph Kabila. Et Kinshasa va même plus loin et demande à Bruxelles la réciprocité, la fermeture d'un consultat belge en RDC, a priori à Lubumbashi. 
Autre intérêt belge visé : Brussels Airlines. La RDC vient de baisser la fréquence des vols de la compagnie vers Kinshasa : plus que 4 vols par semaine au lieu de 7.

Kinshasa prive les Congolais d'un certain nombre de services, quand elle dit qu'elle coupe les possibilités de Brussels Airlines de faire les liaisons entre l'Europe et Kinshasa. Et quand elle dit qu'elle coupe la possibilité de la Maison Schengen de faire son travail, ce sont aussi les Congolais qui sont sanctionnés.

Maria Arena, Eurodéputée belge

Gérée par la Belgique, la "Maison Schengen" de Kinshasa enregistre des demandes de visas pour le compte de 17 pays membres de l'Union européenne et de la Norvège. Là aussi les portes sont fermées et l'activité suspendue depuis le 24 janvier.

Bras de fer

Au coeur de ce bras de fer diplomatique, les manifestations contre le maintien au pouvoir de Joseph Kabila, dont les marches des catholiques violemment réprimées par le pouvoir congolais. En janvier, la Belgique a annoncé une révision de sa coopération bilatérale avec la RDC jusqu'à l'organisation d'"élections crédibles". Une prise de position inacceptable pour Joseph Kabila.