Afrique

Vidéo - disparition d'Idrissa Ouedraogo, le maestro du cinéma burkinabé

Chargement du lecteur...
Commentaire Philippe Randrianarimanana

Figure emblématique du cinéma africain des années 1980 à 2000, auteur d'une quarantaine de films et récompensé par les plus grands festivals internationaux, le réalisateur et producteur burkinabé Idrissa Ouédraogo est décédé ce 18 février à Ouagadougou à l'âge de 64 ans.

dans

Une quarantaine de films primés à travers le monde, comme à Milan, Berlin, Cannes ou Venise. Une oeuvre qui fait rayonner l'Afrique et son pays, le Burkina Faso, sur grand écran... Idrissa Ouédraogo remporte le Grand Prix du jury à Cannes en 1990 avec Tilaï, un long métrage tourné dans la région où il a grandi, en pays Mossi. Un film qui lui vaut l'Etalon de Yennenga l'année suivante, à Ouagadougou.


Dès 1981, c'est aussi à Ouagadougou qu'il brille au Fespaco avec Poko, sacré meilleur court métrage. Et puis en 2003, c'est lui qui présidera le jury du Festival panafricain du cinéma et de la télévision. 

Sa disparition est une perte immense pour son pays et en particulier pour ses pairs. 


C'était une Croix rouge ambulante. Tu allais chez lui à NDK, il y a avait des techniciens, des comédiens... On se sentait proche de lui.

Salam Zampaligre, réalisateur burkinabé

Pour Salam Zampaligre, Idrissa Ouedraogo a été un "père" sur le plan spirituel, mais aussi matériel, puisqu'il l'a aidé à payer son école de cinéma. Il y a quelques jours encore, il aidait encore Salam au montage de son premier long métrage...

Formé à Ouagadougou, Moscou et Paris, le maestro burkinabé incite les jeunes à maîtriser la technique. Il part trop tôt, avec un projet de film inachevé.
 

On n'a pas pu l'aider à réaliser ce rêve. Il est parti avec cette frustration.

Salam Zampaligre, réalisateur burkinabé

Sur Twitter, le président Roch Marc Christian kaboré rend un vibrant hommage à Idrissa Ouedraogo, qui laisse le 7e art burkinabé orphelin :

Michaëlle Jean, secrétaire générale de l'Organisation , s'attriste, elle aussi, d'une grande perte pour le cinéma francophone :