Afrique

Vidéo - en RDC, les violences en Ituri poussent à l'exode des milliers de familles

Chargement du lecteur...
Récit : Pascale Veysset, montage : Astrid Lefebvre
© TV5MONDE

L'exode des civils congolais de la région de l'Ituri dans l'est de République démocratique du Congo. Chaque jour, des centaines de familles fuient les violences pour se réfugier en Ouganda.  On dénombre plus de 100 morts dans les violences entre communautés Hema et Lendu.

dans

Chaque jour, des centaines de familles congolaises traversent le lac Albert  pour se réfugier en Ouganda. La plupart sont des femmes et des enfants, traumatisés par les massacres.
Depuis décembre, en Ituri, plus de 120 personnes ont été tuées dans les violences entre les communautés Hema et Lendu.

Nous avons quitté nos maisons parce que nous souffrions. Des femmes ont perdu leurs maris parce qu'ils ont été découpés à la machette. D'autres ont perdu leurs enfants et beaucoup d'entre eux sont restés orphelins juste parce qu'ils étaient de l'ethnie Lendu.

Kiza Alosove, réfugiée venant d'Ituri

Dimanche, le président du Rwanda s'est rendu chez son voisin ougandais. Lors de son déplacement, il a promis de trouver une réponse rapide à la situation en Ituri. "Nous devons travailler avec les Nations unies qui sont déjà présentes pour nous dire ce qu'elles font déjà et ce qu'elles font depuis tant d'années, a estimé Paul Kagame. Cela n'a pas donné de bons résultats, alors que comptent-elles faire d'autre ? Ou que peut-on faire ensemble pour stabiliser la situation en République Démocratique du Congo".
 

Kasai, Kivu,Tanganyaka.... Les violences en Ituri représentent l'un des nombreux conflits qui déchirent l'est de la RDC. Pour pallier cette situation, l'ONU va organiser le 13 avril prochain une conférence des donateurs à Genève. Objectif : réunir 1, 7 milliard de dollars pour faire face à la crise humanitaire en RDC. Problème : le gouvernement congolais refuse pour le moment d'y participer ; pour lui, les ONG sont trop alarmistes.