Afrique

Vidéo - En Somalie, au moins 38 morts dans un double attentat à Mogadiscio

Chargement du lecteur...

Un double attentat a endeuillé la capitale somalienne, Mogadiscio. L'attaque a éré revendiquée par les  islamistes shebabs. 

dans
Vendredi 23 février, ce sont des symboles de l'État qui ont été visés. La première voiture piégée a explosé près du siège du gouvernement, des assaillants ont alors attaqué à l'arme automatique les militaires chargés de protéger le palais. 
Peu après, une deuxième détonation a retenti devant un hôtel proche. 
 
Les gens n'arrêtaient pas de nous appeler on leur disait qu'on était déjà en train de sauver des blessés qui perdaient leur sang.
Abdukadir Abdurahman Aden, directeur du service d'ambulance Aamin 
A l'hôpital le balai des ambulances a duré toute la nuit et au moins 38 personnes ont trouvé la mort. 
 
Nous avons eu des informations par la famille de son ami nous apprenant qu'ils étaient tous les deux morts, mais ils n'ont pas reconnu ma fille . Nous sommes alors allés à l'hôpital et nous y avons trouvé son corps.
Hassan Nor, parent d'une victime de l'attentat. 
Selon un officier de sécurité, cinq des terroristes ont été tués par les forces de l'ordre. Des islamistes des Shebab, un groupe lié au réseau Al Qaïda, ont revendiqué cette double attaque . Déjà soupçonnée d'un autre attentat en octobre dernier qui avait coûté la vie à plus de 500 personnes, la milice djihadiste tente toujours de renverser le gouvernement somalien

Chassés de Mogadiscio en août 2011 les Shebab ont perdu l'essentiel de leurs bastions mais ils contrôlent toujours de vastes zones rurales d'où ils mènent des opérations de guérilla  et des attentats-suicides toujours aussi sanglants