Afrique

Vidéo - Niger : La propagande de l'horreur pour l'Etat islamique

Chargement du lecteur...
J. Muntzer / C. Harnoy

C'était en octobre dernier au Niger, 4 soldats américains perdaient la vie dans une embuscade dans le village de Tongo Tongo, près de la frontière malienne. Six mois après les faits l'Etat islamique qui revendiquait cette attaque, diffuse maintenant cette vidéo macabre. Ce calendrier est-il lié aux attentats du Burkina Faso ?

dans

C'est une vidéo qui choc et dont la diffusion sème le trouble. Un montage approximatif, utilisant surtout des images filmées par les soldats américains.
Nous sommes bien loin des standards habituels de la propagande de l'organisation de l'état islamique. La vidéo a fuité sur les réseaux sociaux par un groupe local auto-proclamé " Etat islamique au grand Sahara". Mais pour Daech il fallait reprendre la main dessus.
Il y a eu ce débat interne à daech, qui était plutot tranché pour ne pas diffuser la vidéo parce que c'était de la mauvaise qualité et parce que la vidéo était présente sur les réseaux, ce qui ne la rendait pas très prestigieux à diffuser à nouveau.  C'est pour cela que la décision a trainé depuis octobre. Mais les attentats de Ouagadougou ont fait pencher la balance pour ceux qui voulaient la diffuser afin de marquer le coup.Wassim Nasr, spécialiste des questions jihadistes
En s'attaquant aux américains, l'Etat islamique peut ainsi prouver qu'il peut comme le GSIM frapper fort au Sahel, video à l'appui.
Mais pour certains spécialistes il ne faut pas encore y voir le début d'une rivalité entre jihadistes.
 
Ils coopèrent surement. Il y a des bons procédés entre eux parce qu'ils opèrent sur la même zone géographique. Il y a des affinités tribales, personnelles entre les différents chefs.Wassim Nasr, spécialiste des questions jihadistes
Le cafouillage de la diffusion montre une organisation encore peu structurée dans la région et un groupe Etat islamique au grand Sahara qui cherche à se rapprocher de l'organisation centrale.