Afrique

RDC : dernier hommage poignant à Luc Nkulula, du mouvement pro-démocratie de la LUCHA

Chargement du lecteur...
© TV5MONDE | Récit : I. TAOUFIQI • Montage : G. LONGO

Luc Nkulula, l'activiste de 33 ans, du mouvement Lutte pour le changement (LUCHA) est mort dans l'incendie de sa maison. il a été inhumé au cimetière Makao, en territoire de Nyiragongo.
 

dans

En première ligne, ses compagnons de la LUCHA, en rangs serrés et silencieux.


Juste derrière la famille de Luc Nkulula, puis des responsbales de l'opposition.

Entre tristesse et colère


Pour fermer le cortège, des anonymes. Ils sont venus accompagner le cercueil de l'activiste décédé dans l'incendie de sa maison le week-en dernier.

L'âme de Luc nous accompagnera dans nos actions, et ça va nous donner plus de force pour chasser le mal dans notre pays...
Jacques Sinzarea, militant de la LUCHA

12.   Jacques SINZAERA, militant de la LUCHA RDC - AFRIQUE, cofondateur
"L'âme de Luc nous accompagnera dans nos actions, et ca va nous donner plus de force pour chasser le mal dans notre pays", souligne Jacques Sinzaera. Lui, un des co-fondateur du mouvement LUCHA, lance ensuite cet appel à l'apaisement.  "J'appelle toute la jeunesse de la République et nos frères militants de ne pas céder à la peur, de ne pas céder aux stratégies de nous faire peur." dit-il. 
A l'église lors de la cérémonie funèbre, les nerfs lâchent.  Le désarroi et la tristesse déferlent.
Fred Bauma, compagnon  de lutte de Luc Nkulula est inconsalable. Il est
incapable de dire les mots qu'il avait pourtant choisi de partager avec 
une assemblée en larmes.

Mon frère m'a dit, s'il t'arrive quelque chose, je ne saurais pas me le pardonner !
Amen Nkulula, sœur de victime et rescapée de l'incendie

 Et Amen Nkulula qui rappelle à l'assistance comment son frère est tombé cette nuit-là. La jeune femme  gardera le souvenir d'un frère bon et protecteur.

Parti sous les yeux impuissants de sa sœur

"J'ai vu mon frère brûler. Il y a le rideau qui est tombé sur son dos.  Il se débattait", souligne t-elle les larmes aux yeux. Et d'ajouter : 
"Il m'a dit ma prunelle... va loin !  S'il t'arrive quelque chose, je ne saurais pas me le pardonner !"
 À la tribune, elle continue son évocation à ce frère si cher à son cœur.  "Moi, quand je me blessait, il paniquait, mais lui, il brûlait, il est tombé, et il me regardait avec un sourire. Je peux dire une chose, mon frère m'a vraiment vraiment aimée", conclut-elle.

Zones d'ombres

Le temps des larmes, le temps de l'inhumation, mais ici personne ne perd de vue la seule question qui compte. L'incendie qui a valu la mort de Luc Nkukula est il criminel ou accidentel ?
Les membres du mouvement citoyen comptent suivre de près l'enquête sur un feu suspect, selon eux. Le parquet à accepté l'aide de la Monusco et un expert des Nations-unies a été dépéché sur place.

Cinq jours après le drame, l'origine du feu reste toujours indeterminée.