Afrique

Zakaria Abdillahi - président de la LDH : "A Djibouti, la démocratie n'a pas encore pris le chemin de la réalité"

Chargement du lecteur...
© TV5MONDE

Quelle est la situation des droits humains à Djibouti, un pays stratégique dans la Corne de l'Afrique ? Le président Omar Guelleh règne depuis 1999. Il a succédé à son oncle, le président Aptidon, qui lui-même avait dirigé le pays pendant 22 ans. Zakaria Abdillahi, président de la Ligue des droits de l'Homme à Djibouti est l'invité de TV5MONDE.

dans
"A Djibouti, la démocratie n'a pas encore pris le chemin de la réalité. Depuis une quarantaire d'années, sinon plus, c'est la même famille qui règne. Aujourd'hui, les partis politiques, les associations sont interdits. Il y a des partis d'opposition mais le problème, c'est que c'est le président de la République qui décide (...)"

"Les partis d'opposition qui bénéficient encore d'une certaine légalité au sens constitutionnel du terme, ont fait une coalition pour participer aux élections dans un contexte extrêmement difficile. Ils ont gagné haut la main, mais le président de la République en a décidé autrement
(...)"

"Une alternance politique est possible. Mais le pouvoir est verrouillé depuis 40 ans
(...)"

"Aujourd'hui, on ne veut pas d'hommes libres à Djibouti."