Hindou Oumarou Ibrahim, coordinatrice de l'association des femmes peules autochtones du Tchad, se prépare pour la conférence des Nations unies sur les changements climatiques à Paris en décembre 2015. Crédit photo : Marion Chastain
Hindou Oumarou Ibrahim, coordinatrice de l'association des femmes peules autochtones du Tchad, se prépare pour la conférence des Nations unies sur les changements climatiques à Paris en décembre 2015. Crédit photo : Marion Chastain