Le février 2015, le Sénat vote l'interdiction de la « propagande en faveur des orientations sexuelles non conventionnelles », dans le cadre de la loi relative à la protection des mineurs contre les informations dangereuses pour leur santé et leur développement. Bien que celle-ci n'ait pas été rendue publique et qu'Amnesty International en ait demandé en vain une copie aux autorités kazakhes, certains parlementaires eux-mêmes qualifiaient les nouvelles dispositions de clairement discriminatoires. (<a href="http://file:///Users/utilisateur/Downloads/EUR5712982015FRENCH%20(3).pdf">Appel d'Amnesty International à action urgente contre les dispositions relatives à la "propagande" LGBTI, mars 2015</a>).
Le février 2015, le Sénat vote l'interdiction de la « propagande en faveur des orientations sexuelles non conventionnelles », dans le cadre de la loi relative à la protection des mineurs contre les informations dangereuses pour leur santé et leur développement. Bien que celle-ci n'ait pas été rendue publique et qu'Amnesty International en ait demandé en vain une copie aux autorités kazakhes, certains parlementaires eux-mêmes qualifiaient les nouvelles dispositions de clairement discriminatoires. (Appel d'Amnesty International à action urgente contre les dispositions relatives à la "propagande" LGBTI, mars 2015).
©Merveilles du Kazakhstan