Chargement du lecteur...
Hajar Raissouni, interpellée à Rabat avec son fiancé alors qu'elle était chez son gynécologue, est accusée d'avortement, ce qui reste illégal au Maroc, sauf exception. Ici en selfie sur sa page Facebook.
©Facebook/HajarRaissouni