L'actualité au Mali

<p>Le colonel Assimi Goïta rencontre une délégation de la Cédéao ce 22 août 2020.</p>

Le Mali est entré en septembre 2020 dans une nouvelle période de transition. La junte est au pouvoir depuis le coup d'Etat du 18 août 2020, avec à sa tête Assimi Goïta, La Cédéao, la communauté ouest-africaine, surveille de très près la situation et maintient ses sanctions à l'encontre du Mali. Le coup d'État du 18 août était intervenu alors que depuis deux mois le pays était secoué par des manifestations contre le président Ibrahim Boubacar Keïta. Le Mali est toujours confronté à la pression des groupes djihadistes au moment où les forces françaises se retirent du nord du pays.

2 : 11
Situé à quelque 80 km de Tombouctou, le lac Faguibine s’assèche depuis les années 1970. De vastes étendues d’eau et de terres cultivables ont laissé...
4 : 57
Sur le plateau du 64’, François Hollande était invité à réagir sur les positions françaises en Afrique et notamment au Mali. La France engage une...
2 : 17
Le Mali est victime du réchauffement climatique. À 80 km au nord de Tombouctou, le lac Faguibine a commencé à s'assécher en 1970. Il a aujourd'hui...
11 : 50
Depuis 2019, six coups d'État militaires ou coups de force ont eu lieu en Afrique, au Mali, au Tchad, en Guinée ou encore au Soudan. Comment...
4 : 18
Kaourou Magassa a remporté la mention spéciale du grand Jury à la 18e édition du festival du film panafricain de Cannes dans la catégorie long...
2 : 42
Guerrière au "flow" percutant, la rappeuse malienne, Ami Yerewolo, a réussi à se faire un nom dans un milieu où il est encore difficile pour les...
Le président de la transition malienne (à droite), le colonel Assimi Goïta, en compagnie du chef de la délégation du conseil de sécurité des Nations unies, l'ambassadeur kenyan Martin Kimani, à Bamako, au Mali, le 24 octobre 2021.

Entretien. Dans un communiqué diffusé le 23 octobre dernier, le Premier ministre malien a corrigé une information selon laquelle Bamako allait discuter avec deux groupes terroristes liés à Al-Qaida. Comment expliquer un tel démenti ? Le gouvernement a-t-il eu peur des réactions de ses partenaires étrangers opposés au dialogue avec les djihadistes ? Ibrahima Sangho, président de l’Observatoire pour les élections et la bonne gouvernance au Mali, répond à nos questions. 

Le président malien de transition, le colonel Assimi Goita, au centre, tient une réunion avec une mission du Conseil de sécurité des Nations Unies dirigée par l'ambassadeur du Kenya auprès des Nations Unies, Martin Kimani, à Bamako, au Mali, le dimanche 24 octobre 2021.
Le Mali a déclaré "persona non grata" le représentant spécial de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest...
2 : 08
Devant une délégation onusienne, en visite à Bamako pendant deux jours, les autorités maliennes ont annoncé, dimanche 24 octobre, le report des...
4 : 36
Se battre pour préserver la planète, c'est le combat qu'à choisi de mener l'activiste féministe malienne Mariam Diallo Drame. Elle milite dans son...
La délégation du Conseil de sécurité de l'ONU réunie à Bamako ce 24 décembre 2021. Photo © UN via twitter
Une délégation du Conseil de sécurité des Nations unies rencontre ce 24 octobre à Bamako les autorités de transition pour tenter...
1 : 31
Dans un communiqué lapidaire, le premier ministre a corrigé une information selon laquelle Bamako allait discuter avec deux groupes terroristes liés...
2 : 36
Le gouvernement du Mali n'a pas donné mandat à qui que ce soit pour négocier avec les djihadistes. Le démenti a été apporté par un communiqué...

Pages