Isabelle Soler

Tous les articles de Isabelle Soler

Depuis longtemps, Grayson Perry nous interpelle sur les questions de genre et d'identité sexuelle. Cet artiste majeur outre-Manche fait l’objet d’une grande rétrospective à la Monnaie de Paris : "Vanité, Identité, Sexualité". Première grande exposition dans l’Hexagone sur ce créateur protéiforme qui dans ses plus récentes oeuvres a choisi le Brexit comme thème d'inspiration.
Partager: 
« Il faut pouvoir oublier qu’il y a des murs et l’on a rien trouvé de mieux pour ça que les tableaux. Les tableaux effacent les...
Partager: 
On les surnomme Dupond et Dupont, Laurel et Hardy, plus rarement Castor et Pollux. Gilbert & George suffit. Et même pour leur...
Partager: 
Le château du Boisgeloup, dans la commune de Gisors (Vexin).
"Il était une fois une vieille malle, oubliée dans un grenier depuis un demi-siècle". Son ouverture redonnera vie à un château,...
Partager: 
C’est une petite ville posée à 15 kilomètres de la frontière belge qui revendique fort son identité flamande. Cassel, ses...
Partager: 
Le public de Planche(s) Contact à Deauville.
« Ceci n’est pas le 21ème arrondissement ». Ce titre (du photographe danois Joaquim Eskildsen exposé cette année) pourrait être...
Partager: 
Mise en scène Didier Ruiz - La Compagnie des Hommes.
Penser la détention, la donner à entendre. Mieux, la donner à ressentir au travers de témoignages. Ceux des Longues peines, ces...
Partager: 
Un kiosque à journaux parisien, échoppe intimement liée à l'histoire de la capitale française
Elle a trouvé L’histoire, celle que tout le monde ou presque a ratée. La correspondante de la Repubblica à Paris a été la seule à...
Partager: 
Céline Milliat Baumgartner au théâtre.
C’est un livre mince, sorti en toute discrétion quand la France honorait l'équipe du journal satirique Charlie Hebdo. Le premier...
Partager: 
Quand l'enfant paraît et croît... Planche de "Mon tout petit", signé Albertine et Germano Zullo
La Suisse les aime depuis longtemps. La France les découvre. Albertine et Germano Zullo écrivent à 4 mains mais pensent à 2 têtes...
Partager: 

Pages