Marie-France Abastado

Tous les articles de Marie-France Abastado

Le véhicule de l’ONG Marie Stopes International, l'une des associations qui oeuvre au contrôle des naissances au Sénégal, dans les rues de Dakar.
À peine le quart des Sénégalaises ont recours à la contraception. Pourtant, le développement du pays ne peut passer que par un meilleur contrôle des naissances. Ce ne sont pas seulement les ONG qui le disent, mais aussi des imams.
Réunion du mercredi du Club des jeunes filles de Kolda, ville du Sud du Sénégal, où l'on tente d'enrayer le fléau de l'excision. Celles qui lèvent la main, elles sont la moitié, ont subi la mutilation.
Près du tiers des femmes sont excisées au Sénégal. Et dans certaines régions du sud, elles le sont quasiment toutes. Mais le...
L'agricultrice sénégalaise Absa Wellé se tient devant les futurs locaux du Réseau femmes entreprise rurale vallée (REFER Vallée)
Les Sénégalaises sont omniprésentes dans l'agriculture de leur pays et pourtant, elles peinent à avoir accès aux terres....

Pages

  • 1