Nicolas George

Tous les articles de Nicolas George

5 : 42
Le 21 juillet est la fête nationale en Belgique, mais les cérémonies ont été endeuillées par les inondations meurtrières. Pas de bal populaire et un défilé militaire sans hélicoptères mobilisés sur les zones inondées. Alors pourquoi garder un défilé ? Vincent Dujardin, professeur d'histoire contemporaine à l'université de Louvain, a commenté les festivités ce matin pour la Radio télévision belge : "L'idée de base était de garder le défilé, pour rendre hommage aux victimes, à la fois ceux de la pandémie et ceux de l'inondation. Mais aussi rendre hommage à tous ceux qui ont porté secours aux Belges qui ont été dans la souffrance durant ces 18 derniers mois".
6 : 12
Le 20 juillet, la France découvrait avec stupéfaction qu'un numéro appartenant au président de la République était espionné par le logiciel Pegasus...
4 : 20
Plus de 6000 numéros algériens étaient surveillés par le logiciel espion Pegasus depuis le Maroc. Comme celui de Zoubida Assoul, avocate et...
3 : 07
Beaucoup de maisons détruites se situaient en zone inondable. Ces drames viennent nous rappeler que l'on ne peut pas faire oublier la nature. Comment...
4 : 55
Marine Le Pen semble est réélue à la tête du Rassemblement National pour un 4ème mandat en clamant qu'elle ne reviendra pas au Front National....
5 : 08
Nafissa Tiago a été une des premières en 2012  à louer une chambre de son appartement du nord-ouest parisien via la plateforme américaine de location...
5 : 21
Jean-Louis Aubert, Catherine Ringer, Philippe Katerine, Clou, Annaël, Mélissa Laveaux... Retrouvez notre sélection des meilleurs moments de cette...
4 : 21
Nous avons rencontré l'artiste franco-rwandais Gaël Faye au Printemps de Bourges. Il nous a parlé de sa musique, de ce que signifie pour lui écrire,...
5 : 33
Après une année blanche en raison de la pandémie de Covid-19, le Printemps de Bourges retrouve enfin des couleurs. La programmation de l’édition 2021...
4 : 30
La Nuée de Just Philippot actuellement visible en France est plus qu'un film d'épouvante, mais aussi une critique du modèle agricole intensif ! Un...

Pages